Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Méditerranée

2015/2 (125)


ALERTES EMAIL - REVUE Méditerranée

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 97 - 111 Article suivant

Résumé

Français

Les zones humides méditerranéennes dans leur ensemble, écosystèmes de haute valeur pour la biodiversité, ont perdu environ 50 % de leur superficie au cours du xx e siècle. Par ailleurs, le littoral méditerranéen est soumis à de fortes pressions dues à l’urbanisation, au tourisme mais aussi au développement d’infrastructures industrielles et de transport. Il y a donc dans les zones humides littorales méditerranéennes une convergence d’enjeux écologiques, sociaux et économiques. L’évolution de l’occupation du sol a été caractérisée dans 214 d’entre elles entre 1975 et 2005. En leur sein, la superficie des habitats humides naturels a diminué de 10 % en 30 ans, soit une perte de 1329 km². À l’inverse, les habitats humides d’origine anthropique ont augmenté de 105 %, c’est‑à‑dire un gain de 854 km². Pendant cette période, la principale pression directe sur les habitats humides naturels a été l’agriculture puisque 71 % des habitats humides perdus l’ont été au profit des milieux agricoles. L’urbanisation a eu un impact direct moindre mais elle a entrainé la conversion des terres agricoles périurbaines, qui se sont reportées vers les habitats naturels périphériques.

Mots-clés (fr)

  • Méditerranée
  • SIG
  • occupation du sol
  • télédétection
  • zone humide littorale
  • artificialisation
  • pression agricole
  • pression urbaine

English

Trends in land cover change in coastal wetlands around the Mediterranean Basin: Survey findings from 1975 to 2005 ‪Overall, Mediterranean wetlands are very important ecosystems for biodiversity. Approximately half their area was lost during the 20‪ ‪th‪ ‪ century. The Mediterranean coast is also under heavy pressure due to urbanization, tourism and development of industrial and transport infrastructures. The Mediterranean coastal wetlands thus represent a convergence point of ecological, human and economic issues. Changes in land cover between 1975 and 2005 were characterized in 214 of them. The area of natural wetland habitats decreased by 10 % in 30 years, i.e. a loss of 1329 km². At the same time, artificial wetland habitats increased by 105 %, i.e. a gain of 854 km². The main direct pressure on natural wetland habitats was agriculture, with 71 % of them converted into agricultural areas. Urbanization had less direct impact but largely affected agricultural areas, which in turn were displaced onto natural habitats.‪

Mots-clés (en)

  • Mediterranean
  • GIS
  • remote sensing
  • coastal wetlands
  • artificialization
  • land cover
  • agricultural pressure
  • urban pressure

Plan de l'article

  1. 1 - Cartographie de l’évolution de l’occupation du sol des zones humides littorales du Bassin méditerranéen
    1. 1.1 - Méthodologie : utilisation d’un outil de télédétection adapté aux zones humides méditerranéennes
    2. 1.2 - Cartographie de l’occupation du sol dans 214 zones humides littorales
  2. 2 - Une forte tendance à l’artificialisation des milieux humides littoraux entre 1975 et 2005
    1. 2.1 - Une diminution des habitats humides naturels d’au moins 10 % en 30 ans
    2. 2.2 - Des pertes d’habitats humides naturels probablement sous-estimées
    3. 2.3 - Une forte augmentation des habitats humides artificiels
    4. 2.4 - La superficie des autres habitats naturels également en nette régression 
  3. 3 - Une disparition des habitats humides naturels aux origines multiples
    1. 3.1 - L’agriculture, première cause directe de perte des habitats
    2. 3.2 - L’urbanisation, une cause directe moindre de perte d’habitats naturels
    3. 3.3 - Le recul du trait de côte, conséquence de l’érosion côtière et de la hausse du niveau marin
  4. Conclusions

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback