Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Mil neuf cent. Revue d'histoire intellectuelle

2016/1 (n° 34)


ALERTES EMAIL - REVUE Mil neuf cent. Revue d'histoire intellectuelle

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 125 - 148 Article suivant

Résumé

Français

Depuis les démonstrations de force de la Manif pour tous, le catholicisme est revenu au centre des débats politiques. La droite politique, les intellectuels qualifiés de « néo-réactionnaires » et une partie des catholiques appellent à une refondation de la République sur les « racines chrétiennes de la France ». Dans leurs discours, trois révérences à l’égard du catholicisme sont repérables. Tout d’abord l’octroi d’un privilège patrimonial au catholicisme dans le rapport que l’État entretient avec les religions ; ensuite la reconnaissance du renfort éthique et civique que l’Église vient apporter à la République ; enfin la mobilisation du catholicisme comme religion majoritaire afin de justifier légitimement le caractère étranger des mœurs musulmanes. Le début du xxi e siècle est marqué par l’émergence d’un nouveau récit politique de l’histoire de France, qui fusionne l’histoire providentielle et le roman national.

Plan de l'article

  1. Le catholicisme observant et la restauration spirituelle de la France
    1. Contre le flou des valeurs : conversion et engagement
    2. Défendre la France catholique pour préserver la laïcité
    3. Pour défendre la République et la France chrétienne : limiter l’immigration
  2. Le retour d’un enjeu catholique dans les partis politiques de droite
    1. Une transformation du catholicisme observant en offre politique
    2. « Les nouveaux réactionnaires ». Un décloisonnement des conservatismes
    3. Le catholicisme, religion civile des néo-républicains
  3. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback