Accueil Revue Numéro

Présentation

Né d’un coup d’État et disparu à la suite d’une défaite humiliante contre l’Allemagne, le Second Empire (1852-1870), dernière monarchie de l’histoire de France insérée entre deux Républiques, a été longtemps dénigré. Il constituait le répertoire idéal de tous les maux du politique : personnalisation du pouvoir, autoritarisme, antiparlementarisme, instrumentalisation des masses, affairisme… Depuis quelques années, les historiens ont redécouvert ce régime qui est d’une incroyable modernité et offre des clés indispensables pour comprendre les décennies suivantes et le temps présent. Parlement(s) a souhaité participer, à sa manière, à la commémoration du bicentenaire de la naissance de Napoléon III en proposant dans ce numéro thématique neuf articles qui, dans leur diversité, témoignent de cette réévaluation.


Sommaire

Page 5 à 6

Éditorial

Recherche

Page 10 à 26

Nouvelles voies de l'historiographie politique du Second Empire

Page 27 à 49

La publicité des débats parlementaires (1852-1870)

Page 50 à 68

La procédure de révision constitutionnelle (1852-1870)

Page 69 à 83

Le ministère du faste : la Maison de l'Empereur Napoléon III

Page 87 à 97

Vœu populaire et bien public (1852-1870)

Page 98 à 115

La franc-maçonnerie parisienne (1852-1870)

Page 116 à 131

Les stratégies des légitimistes sous le Second Empire ou le triomphe de l'irrésolution

Page 131 à 144

L'internationalisme républicain (1852-1870)

Page 145 à 162

Le spectre impérial au début de la IIIe République : entre fantasmes et réalités

Lectures

Page 166 à 177

Lectures

Fiche technique

Parlement[s], Revue d'histoire politique 2008/3 (n° HS 4). 186 pages.
ISSN : 1768-6520
ISSN en ligne : 1760-6233
Lien : <http://www.cairn.info/revue-parlements1-2008-3.htm>

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback