Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Sociologie

2015/3 (Vol. 6)


ALERTES EMAIL - REVUE Sociologie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 241 - 262 Article suivant

Résumé

Français

À partir d’une enquête ethnographique menée au sein d’un centre de réadaptation cardiaque, l’article s’intéresse aux conditions sociales de formation à l’autonomie dans le cadre de la prévention des maladies cardiovasculaires. Nous étudions les activités médicales qui visent l’inculcation au patient, suite à l’accident cardiaque, de dispositions à l’auto surveillance de sa maladie et au contrôle de son hygiène de vie, instituant de façon contractuelle la figure de l’« auto soignant ». Celle ci résulte, au sein du dispositif, d’un travail d’accord entre professionnels et patients au sujet de ce qu’il convient de faire pour gérer la maladie à long terme. Ce travail se situe à l’articulation de deux mondes sociaux : celui du soin qui établit les règles ou la structure du contrat visant à sécuriser la trajectoire de la maladie ; celui du patient et de ses habitudes de vie qui tente de transformer ces principes en convenances personnelles. Nous montrons ainsi dans quelles mesures la rééducation peut être vue comme une série d’épreuves de légitimation du savoir médical et comment, au sein des interactions soignants patients, ce dernier se diffuse comme un savoir pratique. L’apprentissage du métier d’auto soignant réside dans le passage de l’un à l’autre de ces régimes d’action et permet, entre autres, d’éveiller le patient aux nouvelles limitations corpo­relles induites par l’accident, aux savoirs et savoir faire requis pour gérer la maladie au long cours.

Mots-clés

  • rééducation
  • maladie cardiaque
  • relation de soins
  • autonomie en santé
  • hygiène de vie

English

Learning a healthy lifestyle after a heart attack the contractual figure of the self carerBased on an ethnographic study in a functional rehabilitation center for patients suffering a heart attack, the article focuses on the social conditions of formation of self in the context of prevention of cardiovascular diseases. We study the medical activities aimed at inculcating the patient, following the heart attack, to self monitor their disease and control their lifestyle, contractually establishing a figure of a “self carer.” In the context of the center, this results in a working agreement between professionals and patients concerning what to do for the long term management of the illness. This work is the articulation of two social worlds: The care that establishes the principles or the structure of the contract for securing the trajectory of the disease; and the patient, as well as his lifestyle, who attempts to transform these principles into personal reasons. We show the extent to which rehabilitation can be seen as a series of medical knowledge legitimation trials, and how, within caregiver patient interactions, it spreads as a practical knowledge. The learning of the self carer profession takes place as a transition from one of these action plans to another and permits, among others, to awaken the patient to new bodily limitations caused by the accident, as well as to the knowledge and expertise required to manage the disease in the long term.

Keywords

  • rehabilitation
  • heart disease
  • doctor patient relationship
  • patient self care
  • healthy lifestyle

Plan de l'article

  1. L’autonomie : un bien commun dans la formation de l’« auto soignant »
  2. Le « contrat » : apprendre l’hygiène de vie
    1. Adopter un mode de vie sain : une mise sous tutelle médicale
    2. Adopter un mode de vie sain : partager le bien commun de santé
  3. Les épreuves du changement comportemental : la fabrique de l’« auto soignant »
    1. Médicaliser le style de vie
    2. Prendre conscience des limites corporelles
    3. Devenir « auxiliaire médical »
  4. L’hygiène de vie : une convenance personnelle négociable
    1. S’accorder sur les conventions
    2. Faire ce qu’il convient de faire
  5. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback