Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Sociologie

2015/3 (Vol. 6)


ALERTES EMAIL - REVUE Sociologie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 279 - 294 Article suivant

Résumé

Français

Introduit pour la première fois dans le discours psychopathologique au début du xxesiècle, le narcissisme a plus tard fait l’objet de débats sociologiques célèbres, notamment autour des travaux de Christopher Lasch (2000 [1979]). L’auteur fait de l’individu narcissique l’emblème d’une société qui traverse une crise institutionnelle et morale profonde. Or qu’en est-il aujourd’hui du narcissisme ? Cette question est d’autant plus pertinente que, quelque trente ans après son « entrée » officielle dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, 3rd Edition, DSM-III, 1980), ce trouble controversé était menacé de disparaître. Sans être supprimé de la cinquième et plus récente version du manuel diagnostic, il y change néanmoins de statut, passant d’un trouble de la personnalité à part entière, mais peu prévalent, à un ensemble de traits présents chez tout un chacun. Le présent article cherche à montrer que, loin de se limiter au domaine psychiatrique, cette dépathologisation du narcissisme témoigne d’évolutions sociales plus générales, notamment de la subordination de la quête d’égalité à celle de la singularité.

Mots-clés

  • narcissisme
  • dépathologisation
  • singularisme
  • estime de soi
  • santé mentale

English

Narcissism, self-esteem and society. A sociological perspective of the depathologization of a controversial disorderFirst introduced in psychopathological discourse in the early twentieth century, narcissism was later the object of famous sociological debates, especially around the work of Lasch (2000 [1979]). This author raised narcissistic personality disorder to the level of an emblem of a profound moral and societal crisis. But where are we with narcissism today? The question seems particularly relevant because, thirty years after its official “entry” in the Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, 3rd Edition (DSM-III, 1980), this controversial disorder was at one point at risk of disappearing. Without being removed from the fifth and most recent version of the manual entirely, its status has, nevertheless, changed: it has passed from a personality disorder per se but of low prevalence, to a set of traits present in each and everyone, to such an extent that some even speak of a “narcissism epidemic.” In addition, some clinicians even consider a certain degree of narcissism to be beneficial for psychological health and social adjustment. Far from being limited to the field of psychiatry, we suggest that this change in the clinical status of narcissism reflects broader social dynamics that redefine the quest for equality.

Keywords

  • narcissism
  • depathologization
  • singularism
  • self-esteem
  • mental health

Plan de l'article

  1. La dépathologisation du narcissisme : changements d’approche
    1. L’approche dimensionnelle : une « singularisation » de la personnalité
  2. Du narcissisme à l’estime de soi : le « grand renversement » mental
    1. Grandeur de l’estime de soi : les expressions « normales» du narcissisme
    2. Vulnérabilité de l’estime de soi : les expressions « pathologiques » du narcissisme 
    3. Entre grandeur et vulnérabilité du soi : le narcissisme ordinaire
  3. De l’égalité à la singularité : le grand renversement « social » 

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback