Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Sociologie

2016/1 (Vol. 7)


ALERTES EMAIL - REVUE Sociologie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 23 - 40 Article suivant

Résumé

Français

Si l’apprentissage de la musique en conservatoire est une activité enfantine socialement sélective, les mécanismes par lesquels passe cette sélectivité sont encore mal connus. Une enquête de terrain menée auprès de familles des classes supérieures d’un quartier gentrifié d’une commune de proche banlieue parisienne, ainsi que l’accès aux fichiers administratifs du conservatoire montrent que la musique est une activité socialement et localement distinctive, participant de la formation d’un entre-soi et dirigée vers les normes de légitimité de la culture savante. La volonté d’être au conservatoire apparaît comme aussi déterminante que celle de faire de la musique. Institution recherchée pour son caractère sérieux et scolaire, le conservatoire est perçu comme favorisant la formation de dispositions scolaires. La musique est aussi parfois directement intégrée aux stratégies scolaires pour accéder à des classes sélectives dès le collège. Ces éléments indiquent que le renforcement de la compétition scolaire en région parisienne agit également sur la façon dont sont investies les pratiques de loisirs enfantines.

Mots-clés

  • styles éducatifs
  • loisirs enfantins
  • inégalités scolaires
  • musique

English

Well schooled musicians Educational practices in upper-class families through the lens of children’s music learning Music learning in conservatories is a socially selective organized children’s leisure activity, but the mechanisms through which this selectivity works are still to be understood. This study is based on a field research conducted among upper-class families of a gentrified neighborhood in a Paris suburb municipality and on a statistical analysis of the municipal music academy’s administrative files. We show that music learning is a socially and locally distinctive leisure activity that participates in a process of social segregation and is steered by the norms of legitimacy of formal music. Indeed, the wish of being a member of the music academy appears as decisive as the desire of playing music. The music academy is a sought-after institution because of its serious and formal pedagogy, and it is seen as fostering the formation of educational aptitudes. Moreover, music learning is sometimes directly included in schooling strategies with the aim of reaching selective schools or classes early on, at the middle school level. All these elements suggest that the growing schooling competition in the Paris area has an effect on the way in which families invest in children’s leisure activities.

Keywords

  • Educational styles
  • children’s leisure activities
  • school inequalities
  • music

Plan de l'article

  1. La pratique de la musique comme révélateur des positions sociales
    1. Une enquête sur le pôle supérieur d’une commune gentrifiée
    2. Une pratique inscrite dans un réseau de sociabilités denses
  2. Une pratique légitime de la musique
    1. Le conservatoire, une institution socialement sélective
    2. La bonne école de musique
  3. Un apprentissage annexé à la réussite scolaire
    1. Le conservatoire pris dans la forme scolaire
    2. Un catalyseur des mobilisations familiales
    3. Quand le conservatoire rejoint l’école
  4. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback