Accueil Revues Discipline (Histoire) Revue Numéro Résumé

Vingtième Siècle. Revue d'histoire

2012/1 (n° 113)



Article précédent Pages 67 - 81 Article suivant

   English abstract on Cairn International Edition

Résumé

Français

À la fin des années 1980, le mouvement écologiste au Royaume-Uni connut une période exceptionnellement faste : croissance vertigineuse du nombre d’adhérents et des revenus des associations (Greenpeace, Friends of the Earth ou WWF), score exceptionnel du Green Party aux élections européennes, omniprésence des questions environnementales dans les médias ou dans le monde politique. Cette « bulle verte » éclata cependant rapidement et fut suivie d’une période de vaches maigres pour les questions d’environnement. Nous montrons en quoi ce phénomène, contrairement à ce qui a été écrit auparavant, ne fut pas limité au Royaume-Uni, mais toucha l’ensemble de l’Europe (y compris de l’Est) et les États-Unis. Nous analysons les différents facteurs ayant contribué à cette bulle et à son implosion ultérieure, comme l’arrivée de la question du changement climatique sur la scène internationale ou encore la professionnalisation croissante des organisations de défense de l’environnement.

Mots-clés

  • écologie politique
  • environnement
  • organisation non gouvernementale
  • changement climatique
  • Royaume-Uni

English

Greenrush: Interpreting the Popularity of Environmentalism in United Kingdom in the 1980sThe British environmental movement experienced a short lived “greenrush” between 1988 and 1990 : exponential growth of members and income of environmental organizations (Greenpeace, Friends of the Earth, WWF), highest vote share (thus far) for the Green Party in the 1989 European elections, omnipresence of environmental issues in the media and in politics. This “greenrush” was, however, short-lived and was followed by a lean period for environmental issues. We show that this phenomenon, contrary to what has often been written previously, was not limited to the United Kingdom, but was a European-wide phenomenon (including Eastern Europe) and was observed in the USA as well. We analyze the different factors which contributed to this peak and trough such as the globalization of the issue of climate change (and its increasing presence in the media after 1988) or the growing professionalization of environmental organizations.

Keywords

  • political ecology
  • environment
  • non-governmental organization
  • climate change
  • United-Kingdom

Plan de l'article

  1. La montée en puissance de l’écologie politique
    1. Une nouvelle génération d’organisations
    2. L’hypermédiatisation des catastrophes
  2. Le reflux des années 1990
    1. Déclin relatif des organisations de défense de l’environnement
    2. Un phénomène international
  3. Les ONG, entre politique et expertise
    1. De nouvelles formes d’engagement
    2. Un engagement d’experts
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback