Accueil Revue Numéro

Présentation

Ce numéro consacré à la notion d’historicité vise certes à en cerner les contours théoriques mais surtout à en tester la validité empirique. Il porte ainsi sur sa mise en oeuvre, à partir d’études de cas s’attelant à l’exploration pratique de la notion et de ses déclinaisons. L’historicité est ici conçue comme capacité des acteurs sociaux à inscrire leur présent dans une histoire, à le situer dans un temps non pas neutre mais signifiant, par la conception qu’ils s’en font, les interprétations qu’ils s’en donnent et les récits qu’ils en forgent. Il y a donc lieu de reprendre à nouveaux frais la discussion qui se mène en sciences sociales sur le sujet, mais en adoptant un point de vue historiographique. Il s’avère de surcroît que le thème répond à une demande sociale, dont le succès des thèmes de la « crise de l’avenir » et de « présentisme » rend compte ; les contributions de ce numéro espèrent permettre au lecteur de réfléchir à ces interrogations de plus en plus vives. Enfin, il s’agit de replacer la production historique dans son propre rapport au temps et de considérer la façon dont l’historien contribue à produire ces « régimes d’historicité ». Un tel constat invite par là le chercheur à se pencher sur sa propre historicité, sur ce qu’elle lui fait et sur ce qu’il en fait.


Sommaire

Page 2 à 2

« Ayço » nous a quittés

Articles

Page 3 à 11

Les formes incertaines du temps

Une histoire des historicités est-elle possible ?
Page 13 à 25

Historicités du 20e siècle

Quelques jalons sur une notion

Entre traditions et accélérations : les vacillements de la modernité

Page 26 à 41

Histoire et concurrence des temps

Le cas de l'Asie orientale
Page 43 à 55

L'historicité nazie

Temps de la nature et abolition de l'histoire
Page 57 à 68

Construction européenne, démocratie et historicité

Page 69 à 88

Les crises financières comme conflit de temporalités

Page 89 à 104

Mouvement historique et histoire suspendue

Le rapport du changement social et de l'expérience de l'histoire

Temps et contretemps de la pensée : représenter l’historicité

Page 106 à 118

Temps messianique et historicité révolutionnaire chez Walter Benjamin

Page 119 à 132

Maintenir l'histoire en mouvement

Carl Schmitt, penseur de l'historicité moderne
Page 133 à 147

Le moment structuraliste ou Clio en exil

Page 149 à 164

Jean-Luc Godard et la critique des temps de l'histoire

Contestations des temps dominants ? Crises et discontinuités

Page 166 à 181

La guerre comme expérience du temps et le temps comme expérience de guerre

Hypothèses pour une histoire du rapport au temps des soldats français de la Grande Guerre
Page 183 à 197

L'historicité en milieu sépharade ou le primat de la spatialité

Page 199 à 213

« Au temps de la France »

Identités collectives et situation coloniale en Algérie
Page 215 à 229

Le temps politisé

Quelques enjeux politiques de la conscience historique en Mai-Juin 68
Page 231 à 246

Entretien avec Christophe Charle

Autour de Discordance des temps : une brève histoire de la modernité
Page 247 à 250

Conclusion

Rubriques

Page 251 à 252

Archives

Page 253 à 257

Avis de recherches

Page 259 à 264

Images, lettres et sons

Page 265 à 270

Vingtième Siècle signale

Page 271 à 280

Librairie

Fiche technique

Vingtième Siècle. Revue d'histoire 2013/1 (N° 117). 288 pages.
ISSN : 0294-1759
ISSN en ligne : 1950-6678
ISBN : 9782724633337
Lien : <http://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2013-1.htm>

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback