Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Études théologiques et religieuses

2013/3 (Tome 88)


ALERTES EMAIL - REVUE Études théologiques et religieuses

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 347 - 363 Article suivant

Résumé

Français

Importante pour Paul, la Résurrection du Christ ne l’aurait pas été pour la plupart des chrétiens, si Marcion, au milieu du iie siècle, ne l’avait pas redécouverte et remise au goût du jour. Cette thèse provocatrice de Markus Vinzent suppose une redatation postérieure à Marcion de la plupart des écrits du Nouveau Testament, notamment des Évangiles canoniques, où la Résurrection joue un rôle essentiel. Dans ces pages, Christophe Guignard[*] propose un examen critique de cette prémisse essentielle à la thèse de Vinzent.
[*]

Christophe Guignard est chercheur avancé du Fonds national suisse à l’École pratique des hautes études (Paris).

English

However important it may have been for Paul, the resurrection of Christ would have remained unimportant for most Christians if it had not been rediscovered and updated by Marcion in the middle of the second century. A chief premise of this provocative argument stated by Markus Vincent is that Marcions’s work antedates most writings of the New Testament in which the resurrection plays an essential part – including the canonical Gospels. Christophe Guignard’s critical examination of this premise shows it to be untenable.

Plan de l'article

  1. Paul, Marcion et la résurrection : la thèse de Markus Vinzent
  2. L’autorité des Évangiles au ive siècle
  3. Le quadruple Évangile après Marcion ?
  4. L’Évangile de Marcion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback