CAIRN.INFO : Matières à réflexion

L’objectif de cet article est de présenter l’intérêt du recours aux méthodes projectives comme levier thérapeutique dans le cadre d’une unité psychiatrique ayant un fonctionnement spécifique : une Unité pour malades difficiles (UMD).
Après avoir présenté le cadre thérapeutique ainsi que le fonctionnement de cette unité fermée, nous nous intéresserons aux aménagements spécifiques et nécessaires à la passation des épreuves projectives comme le Rorschach et le TAT, tout en soulignant leurs retentissements cliniques et institutionnels, dans un lieu clôt aux fonctions éminemment inscrites dans le soin et la délimitation. Nous illustrerons nos propos en nous appuyant sur le cas de M. X, patient dont les difficultés de prises en charge psychiatrique et pluridisciplinaire avaient poussé les médecins à demander la passation du Rorschach et du TAT, comme un « médium malléable » (Roussillon, 1991), permettant de relancer la dimension associative entre affect et proto-représentation, contre le rempart des murs de l’UMD. Enfin, nous citerons les avantages thérapeutiques et les interrogations qui s’imposent à nous quant aux retentissements psychiques, cliniques et institutionnels de l’utilisation de tels outils dans un espace inscrit lui-même dans une parenthèse sanitaire, qui emprunte au fonctionnement carcéral, sans en épouser les contours.
L’UMD est un service psychiatrique qui impose un cadre de soins strict pour des patients présentant, le plus souvent, des pathologies psychiatriques graves, qui rendent impossible la continuité des soins dans les unités de secteurs ou qui sont incompatibles avec une mesure d’incarcération…

Français

Dans le cadre de cet article, il s’agit de présenter la spécificité de l’usage des tests projectifs dans un cadre de soins spécifiques, à savoir en UMD (Unité pour malades difficiles). Après avoir présenté les particularités de ce lieu de soins aux caractéristiques inscrites dans une hyper-contenance topique et psychique, nous revenons sur les enjeux inhérents à la situation projective, comme sur ses retentissements potentiels dans ce cadre de soins. En nous appuyant sur les aspects institutionnels, mais aussi sur le cas de M. X, dont les enjeux cliniques se situent au carrefour de l’extrême et de l’informe, nous nous interrogeons sur les contours de la situation projective, tant dans son déroulement que dans les sollicitations transférentielles en jeu. Enfin, nous soulignons les finalités thérapeutiques potentielles, de même que les questions que soulève l’utilisation du Rorschach et du TAT, avec des patients, dans un lieu où l’une des fonctions soignantes inclue l’enfermement.

Élise Pelladeau
Clinique de l’acte de la psychosexualité (CAPS), EA4050, Université de Poitiers ; Unité pour malades difficiles, Groupe hospitalier Paul Guiraud Villejuif, France.
Correspondance : Élise Pelladeau, bâtiment A4, 3 rue Théodore Lefebvre, 86000 Poitiers, France.
Jean-Baptiste Marchand
Laboratoire Psychologie Caen Normandie (LPCN), EA 7452, Université Caen Normandie ; Centre hospitalier Victor Dupuy d’Argenteuil, France.
Dernière publication diffusée sur Cairn.info ou sur un portail partenaire
Il vous reste à lire 95 % de cet article.
Acheter cet article 5,00€ 12 pages, format électronique
(html et pdf)
add_shopping_cart Ajouter au panier
S'abonner à Cairn Pro À partir de 15€ par mois Accédez en toute liberté à 154 revues de référence En savoir plus
Autres options
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Déjà abonné(e) à Cairn Pro ? person_outline Connectez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 09/07/2018
https://doi.org/10.3917/bupsy.556.0783
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Groupe d'études de psychologie © Groupe d'études de psychologie. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...