CAIRN.INFO : Matières à réflexion
linkThis article is available in English on Cairn International
Français

L’article reconsidère le mouvement des femmes en Albanie dans l’entre-deux-guerres en partant de ses racines ottomanes et en l’examinant à travers la presse féministe de l’époque. En prenant en compte l’ensemble des activités des militantes protestantes formées par les Américains, les bureaucrates post-ottomans et les féministes de la région, j’interprète le mouvement des femmes comme un aspect de la modernité ottomane tardive et comme une initiative marquée par des circulations globales qui ont eu un impact dans la construction de la nation dans l’entre-deux-guerres. En commençant par une synthèse des activités des protestants dans la période tardive ottomane, l’article interroge ensuite la relation entre la bureaucratie post-ottomane et le mouvement des femmes de l’entre-deux-guerres. Enfin, il se termine par l’étude du magazine familial Shqiptarja (La femme albanaise). Soutenu par l’État, le magazine montre l’émergence d’un féminisme local conscient des enjeux globaux. Le féminisme en Albanie dans ces années se révèle ainsi bien plus riche et complexe que dans les travaux nationalistes existant. L’Albanie apparaît comme un espace post-ottoman qui se modernise selon ses propres enjeux avec des féministes capables de s’approprier de manière sélective les messages venant de l’extérieur.

  • Albanie
  • engagement féminin
  • post-Ottoman
  • féminisme global
  • mouvement des femmes entre deux guerres
English

“Which feminism will be ours?” The women’s movement in post-ottoman interwar Albania

‪This article reframes the women’s movement in interwar Albania by exploring its late Ottoman roots and its positioning, through the lens of the interwar feminist press. Taking into account the combined efforts of American-trained Protestant activists, post-Ottoman bureaucrats, as well as those of regional feminists, the article reinterprets the women’s movement as a facet of late Ottoman modernity and as a globally informed undertaking with meaningful impact on interwar nation-building. Beginning with an overview of Protestant activism in the late Ottoman era, the article then analyzes the relationship of post-Ottoman bureaucracy to the interwar women’s movement. Finally, it uses examples from the state-sponsored family magazine ‪‪Shqiptarja ‪‪(The Albanian Woman) to show the emergence of a globally conscious local feminism. Far more complex in outlook and richer in origin than nationalist scholarship portrays, this view of Albania’s interwar feminism allows us to see Albania more properly as a post-Ottoman space modernizing on its own terms, whose representatives were selective readers of outside trends. ‪

  • Albania
  • women’s activism
  • post-Ottoman
  • interwar women’s movement
  • global feminism
Nevila Pahumi
Nevila Pahumi est une « research fellow » à l’University College de Londres. Ses recherches portent sur le croisement du genre, de la religion et du nationalisme dans l’Europe du Sud-Est aux xixe et xxe siècles. Elle travaille actuellement sur un manuscrit qui étudie l’impact du protestantisme américain en Europe de l’Est et elle est l’auteure d’un article à paraître dans le Journal of Modern Greek Studies sur les effets du protestantisme américain sur les politiques en Europe du Sud-Est à la fin de la période ottomane. nevila.pahumi@gmail.com
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
Le texte intégral de cet article est diffusé sur un autre portail
Mis en ligne sur Cairn.info le 28/03/2019
https://doi.org/10.4000/clio.15039
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Belin © Belin. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...