CAIRN.INFO : Matières à réflexion

La possibilité de différencier les enfances malheureuses repose sur deux corpus d’observations fondamentales.
Le premier, le plus articulé et connu, est lié aux travaux menés sur les troubles de la personnalité et à la représentation qu’ont de leur enfance les sujets porteurs de ces troubles. L’ouvrage de Benjamin (1999) constitue ici une référence fondamentale : il reprend la classification des troubles de la personnalité du DSM IV et l’enrichit d’observations cliniques très pertinentes ainsi que des références bibliographiques les plus significatives. Son propos comporte bien sûr des limites liées à la fidélité des souvenirs qui ressurgissent au cours d’une psychothérapie ayant lieu de nombreuses années après la fin de l’enfance. Cependant, cette approche s’avère très pertinente vu la capacité de l’auteur de donner un sens aux manifestations symptomatiques en les connectant les unes aux autres, et aux récits de troubles qui se sont développés au cours d’une période plus longue que celle de l’observation directe du thérapeute. En fait, il s’agit de se mettre sur les traces d’éléments biographiques si appréciées par les psychiatres d’inspiration anthropologique-existentielle.
Le second, plus récent et plus empirique, s’appuie sur l’observation directe des enfants malheureux rencontrés au cours des vingt dernières années de travail au Centre d’aide à l’enfant maltraité et à sa famille de Rome, dans les Centres de Domus de Luna à Cagliari et dans d’autres structures pour mineurs au sein desquelles nous avons travaillé…

Français

À partir d’observations d’enfants et d’adultes vivant ou ayant vécu des « enfances malheureuses, les auteurs avancent la thèse que les troubles de la personnalité sont le fruit d’une transmission intergénérationnelle et non pas génétique.

Mots-clés

  • troubles de la personnalité
  • désordre narcissique
  • trouble histrionique
  • transmission
  • enfance malheureuse
English

Based on observations of children and adults living or having lived “unhappy childhoods”, the authors argue the thesis that personality disorders are the result of a generational transmission and not Genetics.

Keywords

  • personality disorders
  • narcissist disorder
  • histrionic disorder
  • transmission
  • unhappy childhood
Luigi Cancrini
Psychiatre et psychothérapeute de formation psychanalytique et systémique. Président du Centre de Thérapie Familiale et Relationnelle. Studio Professionale Cancrini – De Gregorio, Rome.
Francesca Romana Di Gregorio
Studio Professionale Cancrini – De Gregorio, Rome. Presidente de l’Association Bambini nel tempo Onlus.
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
Il vous reste à lire 98 % de cet article. La suite est en accès conditionnel.
Acheter cet article 5,00€ 30 pages, électronique uniquement
HTML et PDF
add_shopping_cart Ajouter au panier
S'abonner à Cairn Psy À partir de 15€ par mois Accédez en toute liberté aux revues de référence en psychologie En savoir plus
Autres options
Acheter ce numéro link Via le sommaire
S'abonner à cette revue link Via la page revue
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Déjà abonné(e) à Cairn Psy ? person_outline Connectez-vous
Déjà abonné(e) à cette revue ? done Activez votre accès
Mis en ligne sur Cairn.info le 20/05/2019
https://doi.org/10.3917/ctf.062.0065
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour De Boeck Supérieur © De Boeck Supérieur. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...