CAIRN.INFO : Matières à réflexion

Le DSM-5 présente le trouble de stress post-traumatique (TSPT) comme étant la conséquence d’une « exposition à la mort effective ou à une menace de mort, à une blessure grave ou à des violences sexuelles » [1]. En découlent sur plus d’un mois des mécanismes d’évitement expérientiel, de dissociation, de reviviscence, d’hyperactivation neurovégétative (hypervigilance), d’émoussement émotionnel ou affectif, de perte d’intérêt, de distorsions cognitives, de troubles de la concentration, de comportements autodestructeurs, etc. Leurs effets s’apprécient tant la journée que la nuit, et donc perturbent aussi la qualité du sommeil.
Quant aux répercussions, elles sont bio-psycho-sociales, d’où la nécessité d’un traitement multimodal : la prise en soin ne peut se limiter qu’à un seul type d’intervention [2]. Ainsi, bien que des techniques psychothérapeutiques telles que l’EMDR ou les TCC soient directement recommandées par les institutions de santé [3] pour répondre au suivi du stress post-traumatique, les chercheurs évitent d’adopter une vue d’ensemble lorsqu’il est question de comprendre et de guérir les symptômes de ce trouble, d’autant que certains insistent sur les variabilités interindividuelles des réactions face au stress [4]. À titre d’exemple, Simon et Rousseau vont spécifier leur démarche autour de l’insomnie que rencontrent les sujets souffrant de TSPT (en raison d’une hypervigilance nocturne avec ruminations ou encore de la reviviscence par les rêves) pour rendre compte de l’apport d’une molécule médicamenteuse, la prazosine, dont les effets ont été significatifs auprès de patients américains (dépendamment des études : civils, vétérans, réfugiés) [5]…

Français

Depuis plusieurs années, le trouble de stress post-traumatique est au cœur de nombreuses recherches étudiant les pistes innovantes de sa prise en soin. S’inscrivant dans cette lancée, notre article s’inspire de ce qui a été fait pour proposer aux professionnels psychologues et psychiatres un protocole expérimental de traitement par le biofeedback. Ce modèle se destine aux patients adultes dont la situation d’impuissance lors de l’événement traumatique est un critère central dans l’explication de la symptomatologie. En effet, ce travail s’axe sur l’activité du cortex préfrontal ventromédian (CPFVM) impliqué dans l’extinction de la peur par le traitement émotionnel, l’attribution des valeurs affectives à un stimulus donné et la prise de décision face à un choix important, prise de décision dont le sujet-cible s’est vu amputé par le réflexe immédiat de la sidération lors de l’événement traumatique. Dans le cadre thérapeutique, le CPFVM est sollicité par la voie de dilemmes élaborés en amont et ayant un rapport direct avec l’anamnèse du patient, dont la réponse de stress est mesurée par la voie d’un oxymètre de pouls et est accessible au sujet afin de lui permettre un rétrocontrôle. Les résultats de cette méthode sont anticipés par la littérature, mais nécessiteraient une mise en application inédite dans un contexte clinique et scientifique.

Mots clés

  • syndrome post traumatique
  • réalité virtuelle
  • biofeedback
  • adulte
  • protocole
  • conditionnement
Antonin Rossanino-Lods
Psychologue, Université Côte d’Azur, France
Jérôme Palazzolo
Psychiatre-Psychothérapeute (MD, PhD, HDR), 5 quai des deux Emmanuel, 06300 Nice, France Professeur au département Santé de l’Université internationale Senghor (opérateur direct de la francophonie), Alexandrie, Égypte Chercheur associé au Lapcos (laboratoire d’anthropologie et de psychologie cognitives et sociales), Université Côte d’Azur, France
palazz@free.fr
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
Il vous reste à lire 90 % de cet article.
Acheter cet article 25,00€ 6 pages, format électronique
(html et pdf)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autre option
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 01/04/2021
https://doi.org/10.1684/ipe.2021.2232
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour John Libbey Eurotext © John Libbey Eurotext. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...