CAIRN.INFO : Matières à réflexion

A la mort d’Emma, Charles Bovary rédige des consignes précises pour les obsèques de sa femme. En voici le texte : « Je veux qu’on l’enterre dans sa robe de noces, avec des souliers blancs, une couronne. On lui étalera les cheveux sur les épaules ; trois cercueils, un de chêne, un d’acajou, un de plomb […] On lui mettra par-dessus tout une grande pièce de velours vert […]. »
Flaubert poursuit : « Ces messieurs s’étonnèrent beaucoup des idées romanesques de Bovary. »
Ces messieurs, à savoir Homais et Bournisien, comme par hasard, les deux font la paire, incarnation de la bêtise à la Flaubert, le pharmacien voltairien et l’ecclésiastique borné. (« Nous finirons par nous entendre », concède le curé à l’apothicaire après qu’ils ont veillé le corps de la pauvre Emma.) Ils s’étonnent à juste titre des idées « romanesques » de Charles, pour ne pas dire sa folie douce, excès de chagrin sans doute. Pourquoi en effet trois cercueils, de chêne, d’acajou et de plomb ? Un suffisait, deux on comprendrait à la rigueur, un de plomb pour l’étanchéité, un de bois pour la noblesse. Mais trois ? Le lecteur s’étonne à son tour, d’autant que Flaubert n’avance aucune explication. Une idée romanesque, voilà tout.
Cette structure ternaire des trois cercueils, on l’avait rencontrée dans deux autres occurrences. D’abord les parties de la casquette du jeune Charles Bovary, nouveau dans la classe au début du roman. On la trouvait aussi, cette structure ternaire, dans les parties de la pièce montée du mariage…

Henri Raczymow
Dernière publication diffusée sur Cairn.info ou sur un portail partenaire
Il vous reste à lire 95 % de cet article.
Acheter cet article 5,00€ 12 pages, format électronique
(html et pdf)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autre option
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 01/11/2015
https://doi.org/10.3917/ltm.629.0134
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Gallimard © Gallimard. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...