CAIRN.INFO : Matières à réflexion

Si le décrochage scolaire est synonyme de démobilisation, de démission de l’élève devant les obligations à assister régulièrement aux cours, à y participer activement, on peut faire l’hypothèse que ces situations de rupture scolaire sont amenées par des conditions microsociologiques, au niveau de la classe, et méso sociologiques au sein de l’établissement scolaire : à la fois qualité du climat dans l’établissement, nature des relations entre pairs et entre élèves et enseignants, et entre l’école et la famille. Ces éléments de stabilité ou d’instabilité, de déséquilibre dans l’environnement, ont une part importante, si ce n’est décisive, pour garantir un sentiment de continuité ou au contraire de rupture entraînant désarroi et angoisse devant une expérience de perte des repères face à de trop grands défis quand l’enfant passe de l’école au collège, ou de la maternelle à l’école élémentaire.
À l’école Decroly , c’est cette relation, ce lien qui est construit autrement, de manière alternative, se différenciant par là même d’un établissement traditionnel :
D’abord parce qu’on choisit d’y venir : l’école étant désectorisée, (ce n’est pas une école de quartier) les familles doivent faire une demande (et comme les demandes excèdent l’offre, il y a tirage au sort). Les parents font donc un choix pour leur enfant, il y a une démarche volontaire de leur part, l’expression d’un désir, et lorsque l’enfant est plus âgé, celui-ci est partie prenante de ce désir : « Avec notre fils nous avons visité le site de l’école et sa réaction a été immédiate et là nous avons mesuré combien il souffrait dans son collège, souhaitait le quitter mais, surtout, avait envie d’une autre forme d’enseignement »…

Français

Le décrochage est synonyme de démobilisation, démotivation, démission de l’élève, et par là même, perte du lien social. À l’école Decroly, c’est précisément ce lien, ce rapport à l’école qui est pensé autrement, dans le cadre d’une pédagogie axée sur l’intérêt de l’enfant, et la prise en compte de sa globalité, (d’où le terme d’enfant et non d’élève). Cette conception de l’enfant repose sur une relation de confiance entre les différents acteurs de la communauté scolaire : enfants, enseignants et parents. Cette confiance se construit aussi grâce au travail d’équipe, qui permet de partager les expériences, élaborer les règles de vie collectives, dans une reconnaissance de la différence de chaque enfant.
Si l’école Decroly ne fabrique pas de décrocheurs, elle peut néanmoins en accueillir en cours de parcours. La présentation de certains cas d’enfants montre que le cadre sécurisant de l’école leur permet (s’il n’y a pas de trouble psychique important), de reprendre confiance en eux et de se réconcilier avec l’institution scolaire.

Mots-clés

  • Cadre sécurisant
  • Communauté de pratiques
  • Confiance
  • Décrochage
  • École publique alternative
  • Équipe pédagogique
English

How do the basic principles of the functioning of the Decroly school enable it to avoid having to deal with the problem of early school leaving

Dropping out means for pupils, a dispersal, demotivation, giving up on schooling, and thereby experiencing the loss of crucial social links. Decroly school, an alternative state school, offers the missing links in a way that that is organised in a different way, within the framework of pedagogical methods centered on the interest of the child, and on the consideration of its global nature, (hence the use of the word “child” and not “pupil”). This concept of the child rests on a relation of trust between the various members of the school community: children, teachers and parents, organized in a social network of practices. This trust is possible due to the pedagogical teamwork, which allows all those involved to share the experiences, to elaborate on the collective rules of school life, in an acceptance of the diverse nature of each child. Although Decroly school does not have a record of drops-outs, it nevertheless can and will welcome a few at some point in their school career. The outcome from certain cases analysed of these children has shown that the school organization makes them feel secure (if there is no important underlying psychological problem), and enables them to regain their self-confidence and adapt themselves within the school system once more.

Keywords

  • Alternative state school
  • Community of practices
  • Dropping out
  • Feel secure
  • Self-confidence
  • Teamwork
  • Trust
Floriane Buvat
Professseure-coordinatrice, école Decroly, Saint-Mandé
Christiane Montandon
Professeure émérite sciences de l’éducation, faculté SESS UPEC
Il vous reste à lire 96 % de cet article.
Acheter cet article 5,00€ 16 pages, format électronique
(html et pdf)
add_shopping_cart Ajouter au panier
S'abonner à Cairn Pro À partir de 15€ par mois Accédez en toute liberté à 152 revues de référence En savoir plus
Autres options
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Déjà abonné(e) à Cairn Pro ? person_outline Connectez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 01/02/2015
https://doi.org/10.3917/nras.056.0127
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour INSHEA © INSHEA. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...