CAIRN.INFO : Matières à réflexion

L’informatique est devenue un outil incontournable dans tous les secteurs, et la santé ne fait pas exception. Si la vision du robot médecin appartient encore au domaine de la science-fiction, il n’en reste pas moins que l’informatique rend bien des services aux médecins et aux services hospitaliers. Pour nous en convaincre, nous citerons quelques exemples faisant l’actualité : le Dossier Médical Personnel (DMP), un dispositif qui se met progressivement en place et qui mettra à la disposition de tout citoyen son historique médical complet ; la télémédecine (ou la e-Santé) devient opérationnelle pour la surveillance à domicile de patients âgés et/ou à mobilité réduite ; et la chirurgie assistée par ordinateur est devenue une réalité pour de nombreux types d’intervention. Dans les domaines de l’industrie biomédicale, la modélisation fait partie intégrante du développement de nouveaux médicaments et constitue même le cœur de certains appareils implantés, tels les stimulateurs cardiaques (pacemakers) adaptatifs, qui tiennent compte du niveau d’activité du patient pour régler en temps réel la fréquence cardiaque.
Toutefois, dans ces domaines et dans leurs domaines annexes, du fait de la multiplicité des terminologies, du manque de standards en matière d’unités de mesure, des différences de plateformes informatiques (notamment), on rencontre d’importantes difficultés à partager des ressources informationnelles tant des données que des modèles (les DMR, pour Data and Model Resource…

Français

L’informatique est devenue un outil incontournable dans tous les secteurs et la santé ne fait pas exception. Toutefois, du fait de la multiplicité de terminologies, du manque de standards pour coder des signaux, de différences entre les plateformes informatiques, etc., on rencontre d’importantes difficultés lorsque l’on veut partager des ressources informationnelles (tant des données que des modèles). Ce problème d’interopérabilité est lié directement à l’informatisation : si les humains n’éprouvent pas de réelles difficultés à résoudre les ambiguïtés de langage, il n’en est pas de même pour les ordinateurs, qui ont besoin de contextes sémantiquement explicites pour pouvoir explorer les différents cyberespaces qui touchent, notamment, aux domaines de la santé. Nous présentons ici quelques efforts réalisés dans ce sens pour tenter de favoriser l’interopérabilité grâce à l’adoption d’un ensemble commun d’ontologies de référence. La mise en place de cette stratégie et le succès de sa pénétration dépendront de la mise en place d’outils et d’interfaces qui permettront aux utilisateurs de s’affranchir de codes informatiques par trop rébarbatifs, nous présenterons aussi certains de ces outils en cours de mise en place.

English

Ontology-based interoperability in the field of health

Ontology-based interoperability in the field of health

Informatics is now indispensable in all areas of life, including health. Given the multiplicity of languages, lack of coding standards, differences between platforms, etc., major problems crop up when sharing computer-based data or models. Problems of interoperability are directly related to computerization. Although humans do not encounter serious problems when clearing up ambiguities in a language, such is not the case of computers. These machines need semantically clear contexts in order to explore the different “cyberspaces” related to health. Efforts in favor interoperability, thanks to the adoption of a common universe of reference, are described. The implementation of this strategy and the success of its penetration will depend on interfaces that emancipate users from computer code, which is much too daunting. Tools now being deployed are presented.

Deutsch

Die Schlüsselontologien im Dienst der Interoperabilität im Gesundheitswesen

Die Informatik ist in allen Bereichen zu einem unumgänglichen Hilfsmittel geworden und die Gesundheit bildet keine Ausnahme. Doch aufgrund der Vielfalt von Terminologien, der fehlenden Standards für die Codierung der Signale, der Unterschiede zwischen den digitalen Plattformen etc. stößt man auf große Schwierigkeiten, wenn man Informationsressourcen (sowohl Daten als auch Modelle) teilen möchte. Dieses Problem der Interoperabilität ist eng mit der Informatisierung verbunden : wenn Menschen keine wirklichen Schwierigkeiten damit haben, Lösungen für die Vieldeutigkeiten der Sprachen zu finden, so trifft dies für digitale Systeme nicht zu, denn diese brauchen semantisch explizite Kontexte, um verschiedene Cyberwelten ausforschen zu können, die im Rahmen unserer Thematik die Bereiche des Gesundheitswesens betreffen. Wir stellen hier einige Bemühungen vor, die unternommen wurden, um zu versuchen, die Interoperabilität dank der Einführung gemeinsamer Schlüsselontologien zu verbessern. Diese Strategie und der Erfolg ihrer verbreiteten Anwendung werden von der Einführung von Hilfsmitteln und Schnittstellen abhängen, die es den Nutzern erlauben werden, sich von Informatikcodes zu befreien, die allzu umständlich sind. Wir stellen auch einige dieser Hilfsmittel vor, die zur Zeit eingeführt werden.

Español

Las ontologías de referencia al servicio de la compatibilidad en salud

La informática se ha convertido en un instrumento indispensable en todos los sectores y la salud no es una excepción. No obstante, debido a la multiplicidad de terminologías, falta de normas para codificar las señales, diferencias entre las plataformas informáticas, etc., existen dificultades cuando se quieren compartir recursos informáticos (tanto datos como modelos). Este problema de compatibilidad está directamente relacionado con la informatización : si para un humano no es difícil resolver las ambigüedades de lenguaje, no sucede lo mismo con los ordenadores, que necesitan contextos explícitos para explorar los diferentes ciberespacios, en particular los referentes a la salud. En este artículo se presentan algunos esfuerzos realizados en este sentido para tratar de promover la interoperabilidad, gracias a la adopción de un conjunto común de ontologías de referencia. La puesta en marcha de esta estrategia y su éxito dependerán de la creación de instrumentos e interfaces que permitan a los usuarios liberarse de los códigos informáticos demasiado complicados, también presentaremos algunas de estas herramientas en proceso de adopción.

Stephen Randall Thomas [*]
S. Randall Thomas est titulaire d’un M.A. du Swarthmore College (1973) et d’un Ph.D. en Physiologie du Medical College of Virginia, Richmond (1977). Il justifie depuis 1990 d’une Habilitation à diriger des recherches de l’Université Paris 5. Après la réalisation de stages postdoc au CEA de Saclay (au sein du département de Biologie, en 1979) et au sein du département de Physiologie à l’Université du Medical Center de Houston – Texas (en 1980-81), il entre au CNRS, où il exerce en qualité de Directeur de Recherche depuis 2002. Après 23 années d’exercice au sein d’une unité INSERM à l’Hôpital Necker et 5 années d’exercice dans un laboratoire CNRS à Evry, il travaille, depuis 2010, au sein du laboratoire IR4M UMR8081 CNRS & Université Paris-Sud à Orsay. Ses recherches portent sur la modélisation mathématique en physiologie rénale et cardiovasculaire, sur le développement de bases de données liées à la modélisation et sur la mise en place d’infrastructures du physiome ; il est le coordinateur international du physiome rénal. Il est membre du comité de direction du GdR STIC-Santé (dont il a été le directeur de 2007 à 2010) et du conseil d’administration de la Société francophone de Biologie Théorique. Il est également membre fondateur de l’Institut de Médecine Théorique (IMTh, Lyon). Il est (ou a été) membre de comités éditoriaux de différents journaux : Frontiers in Computational Physiology and Medicine, Systems & Synthetic Biology, Nephron Physiology et Philosophical Transactions of the Royal Society A. Il est aussi Section Head of Integrative Physiology/Homeostasis de la Faculty of 1000.
  • [*]
    Ph.D., DR CNRS - IR4M UMR8081, CNRS Université Paris-Sud, Orsay.
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
Il vous reste à lire 90 % de cet article.
Acheter le numéro 30,00€ 128 pages, électronique uniquement
html et pdf (par article)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Acheter cet article 10,00€ 6 pages, format électronique
(html et pdf)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autre option
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 19/12/2014
https://doi.org/10.3917/rindu.144.0076
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour ESKA © ESKA. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...