Accueil Ouvrages Ouvrage collectif

Présentation

Aujourd’hui, la question raciale vient apporter un démenti aux discours qui se réclament de l’universalisme républicain ; mais elle ne permet pas davantage de représenter la société exclusivement en termes de classes. À l’ombre des émeutes urbaines de l’automne 2005, c’est la représentation d’une France racialisée qui depuis s’est imposée dans le débat public. On n’ignorait pas le racisme ; on découvre combien les discriminations raciales, dans l’emploi, le logement et à l’école, face à la police et à la justice, structurent des inégalités sociales. En retour, se font jour des identifications ainsi que des tensions dans le langage politique de la race, naguère encore interdit de cité. Faut-il donc parler de races, ou pas ? Comment nommer ces réalités sans stigmatiser les groupes qu’elles désignent ? Doit-on se réjouir que les discriminations raciales soient enfin révélées, ou bien se méfier d’un consensus trompeur qui occulterait des inégalités économiques ? D’ailleurs, en a-t-on vraiment fini avec le déni du racisme ? Les études réunies dans ce livre composent un éloge de la complexité, autour d’un engagement problématisé : comment articuler, plutôt que d’opposer, question sociale et question raciale ? Une nouvelle préface vient confirmer les déplacements repérés trois ans plus tôt : l’émergence d’une « question raciale » – et plus seulement « raciste » – ou « immigrée », qui croise la « question sociale » sans s’y réduire, interroge désormais l’ensemble des paradigmes qui sous-tendent les représentations de la société française.


Sommaire

Page 1 à 4

Pages de début

Page 5 à 16

Introduction. À l 'ombre des émeutes

I. Racismes et races

Page 17 à 36

1. Nommer, interpréter. Le sens commun de la question raciale

Page 37 à 54

2. Questions de couleur. Histoire, idéologie et pratiques du colorisme

Page 55 à 71

3. Un racisme de l'expansion. Les discriminations raciales au regard des situations coloniales

Page 72 à 90

4. Racisme ouvrier ou mépris de classe ? Retour sur une enquête de terrain

Page 91 à 105

5. Le Proche-Orient hors les murs. Usages français du conflit israélo-palestinien

Page 106 à 130

6. Aveugles à la race ou au racisme ?

Une approche stratégique

II. Discriminations raciales

Page 131 à 157

7. Du déni à la dénégation. Psychologie politique de la représentation des discriminations

Page 158 à 174

8. « Color blindness » et construction des identités dans l'espace public français

Page 175 à 194

9. Les discriminations racistes dans le monde du travail

Page 195 à 210

10. Une discrimination banalisée ?

L'évitement de la mixité sociale et raciale dans les établissements scolaires
Page 211 à 229

11. Police, justice et discriminations raciales

Page 230 à 248

12. Questions sexuelles, questions raciales. Parallèles, tensions et articulations

Page 249 à 259

Conclusion. Éloge de la complexité

Page 261 à 264

Pages de fin

© 2010-2017 Cairn.info