CAIRN.INFO : Chercher, repérer, avancer.

C’est dans l’ouvrage La grande chirurgie de Guy de Chauliac, publié en latin en 1370, qu’apparaît pour la première fois à l’écrit un terme nouveau – fete – qui renvoie au fœtus humain. Il délimite ainsi la filière humaine dans l’engendrement que le verbe latin feo traduisait sous toutes ses formes. Chemin faisant, fetus remplacera en latin médiéval ce premier terme savant de fete, sans doute car il peut se targuer d’être la substantivation de l’adjectif feta, qui signifie « fécondé » et dont le radical fese se rattache à la racine indo-européenne du verbe téter.Fetus va finalement s’imposer avec le sens générique de produit de la génération et, plus spécifiquement, de portée de mammifère animal tout autant que d’enfantement d’un ou plusieurs mammifères humains. Fetus perdra ainsi l’intention de fete de circonscrire l’humain. L’authentification par l’usage langagier de cette commune appartenance à la famille des mammifères des fœtus animaux et humains est la meilleure introduction à l’ambiguïté fondamentale de la liminarité du fœtus humain. Il est sémantiquement d’emblée dans une zone où le statut d’entre-deux est inhérent à sa condition anténatale. Entre mammifère animal et humain potentiel, le fœtus n’a pas d’emblée son plein statut d’humain, il est en train de le conquérir. Il est inscrit dans un mouvement, un processus vers cette humanité, il ne la détient pas en l’état. La neutralité de son identité (ni masculin ni féminin) au début vient d’ailleurs surligner que cette différence des sexes est bien seconde dans ce parcour…

Français

La genèse du mot fœtus est d’emblée l’illustration de sa consubstantielle liminarité : entre mammifère animal et humain potentiel, son dynamisme interne est indissociable de l’espace-temps des lisières. Paradoxalement, rappel angoissant d’un commencement sauvage, informe et fragile mais aussi incarnation emblématique de la créativité du travail d’humanisation, le fœtus est un champion de l’entre-deux. L’invention du fœtus moderne, son exposition publique avec un néo-statut de patient du diagnostic anténatal, n’éradique en rien son « inquiétante étrangeté ». Bien au contraire, la menace d’emprise scientiste sur le fœtus met en exergue sa précarité ontologique et les tourments de ses concepteurs et soignants face à l’incertitude de son devenir.
De cette empreinte fœtale inaugurale première, que peut faire l’humain ? Aux extrêmes, deux options contrastées s’opposent : d’un côté, celle – la plus communément répandue – du refoulement, de la projection agressive, de la stratégie défensive phobique… et, de l’autre, celle de l’élaboration après coup de cette néoténie, certes narcissiquement dérangeante, mais au fond véritable source de notre créativité intersubjective. C’est dans cette seconde perspective que nos représentations du fœtus et nos rapports quotidiens avec la condition fœtale constituent une excellente voie d’accès à l’élaboration de notre liminarité anthropologique en général et, en particulier, avec les personnes vivant avec un handicap.

Mots-clés

  • fœtus
  • parentalité prénatale
  • relation d’objet virtuelle
  • handicap
  • liminarité
Sylvain Missonnier
Sylvain Missonnier, professeur de psychologie clinique de la périnatalité à l’université Paris-Descartes, Sorbonne-Paris-Cité, directeur du laboratoire Psychologie clinique, psychopathologie, psychanalyse (ea 4056), psychanalyste spp, coprésident de l’Institut du virtuel Seine Ouest, www.rap5.org
ce chapitre est en accès conditionnel
Acheter l'ouvrage 17,99€ 312 pages, électronique uniquement
HTML et PDF (par chapitre)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Acheter ce chapitre 6,00€ 20 pages, électronique uniquement
HTML et PDF
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autre option
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 13/12/2017
https://doi.org/10.3917/eres.korff.2017.01.0209
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour ERES © ERES. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...