CAIRN.INFO : Matières à réflexion

De nos jours, le terme émotion est sur toutes les lèvres et il se taille notamment un succès considérable dans les médias et dans la publicité. Il apparaît de cette manière comme une valeur sûre de la langue et semble donc avoir existé de tous temps. Et cependant, la consultation d’un dictionnaire de la langue française au xvie siècle (Huguet, 1946) révèle qu’à cette époque le terme y était tout simplement absent. À cette époque, on trouve des notions associées comme esmouvoir, qui signifiait « mettre en mouvement » et dont émotion est dérivée, de même que esmeute, pour « émeute », ainsi que esmoy ou esmay, qui signifiait « chagrin, ennui, trouble » tandis que le verbe esmayer signifiait « troubler, effrayer, ou étonner ». Il faut attendre le lexique de la langue française au xviie siècle (Cayrou, 1924) pour y trouver la première mention du mot émotion. On découvre alors avec surprise que la signification qu’on attribue de nos jours à ce terme n’apparaît pas dans sa définition à cette époque. Émotion au grand siècle désignait essentiellement des manifestations collectives, « mouvement, agitation populaire, troubles, sédition », avec un sens proche de celui qu’on donne encore aujourd’hui au terme émeute dont l’étymologie est semblable. Plus près de nous, au xixe siècle, le dictionnaire Littré (1883) donne encore cette signification comme le premier sens du mot émotion, « mouvement qui se passe dans la population », alors que la notion de « mouvement moral qui trouble et agite » n’apparaît que comme un sens dérivé…

Il vous reste à lire 97 % de ce chapitre.
Acheter l'ouvrage 12,99€ 448 pages, électronique uniquement
HTML et feuilletage (par chapitre)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Acheter ce chapitre 5,00€ 24 pages, électronique uniquement
HTML et feuilletage
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autre option
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 01/07/2014
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Presses Universitaires de France © Presses Universitaires de France. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...