Accueil Ouvrages Ouvrage collectif Résumé

Le gouvernement des technosciences

2014


ALERTES EMAIL - COLLECTION Recherches

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette collection.

Fermer

Chapitre précédent Pages 171 - 201 Chapitre suivant

Premières lignes

Maîtriser l'alimentation de la population est un enjeu de pouvoir majeur pour les États modernes [Foucault, 2004]. Pourtant la faim est aujourd'hui souvent présentée comme un problème mondial, comme en atteste l'expression commune « faim dans le monde ». En 2008 par exemple, l'envolée des prix alimentaires et les manifestations qu'elle a provoquées dans de nombreux pays ont été interprétées comme...

Plan de l'article

  1. L'invention du dispositif de la révolution verte par les fondations philanthropiques : nourrir les pauvres du tiers monde avec la technologie américaine ? (1943-1971)
    1. Les variétés à haut rendement, levier de l'industrialisation agricole
    2. « Le combat contre la faim », le pouvoir idéologique des fondations
  2. Le passage de relais à la Banque mondiale : intégrer les critiques de la révolution verte pour mieux l'institutionnaliser (1971-1991)
    1. L'engagement de la Banque mondiale : le CGIAR au service d'une révolution verte amendée
    2. Le nouvel agenda de recherche du CGIAR, entre intégration de la critique et management interne
  3. La recherche agricole internationale en régime néolibéral : le retour des fondations et de l'urgence malthusienne humanitaire (1991-2012)
    1. Le retour des fondations et le poids croissant des multinationales dans un contexte difficile pour le CGIAR
    2. Un autre monde est-il possible ?
  4. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback