Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Dialogues d'histoire ancienne

2016/2 (42/2)


ALERTES EMAIL - REVUE Dialogues d'histoire ancienne

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 103 - 121 Article suivant

Résumé

Français

À travers l’étude d’inscriptions relatives aux métiers portuaires issues de six cités, l’article vise à déceler dans les noms de métiers les traces d’identités professionnelles. Ces dernières reposent sur des signes, des « codes » de reconnaissance établis par les professionnels eux-mêmes ou bien par d’autres types d’acteurs, comme les collèges ou les autorités publiques. Il s’agit de tenter de saisir la nature de ces signes et l’influence qu’ils peuvent avoir au sein du milieu professionnel.

English

Professional Identity and the Description of Jobs in Western Portuary Epigraphy: the Various Levels of Codification.Thanks to the study of inscriptions that are linked to the port occupations of six cities, this article seeks to detect traces of professional identities through the expressions of occupations. Naming an occupation implies the existence of recognition signs and “codes” which are created by the professionals themselves or by other types of operators like the collegia or public authorities. I will try to understand the nature of these signs and their influence inside the professional world.

Plan de l'article

  1. I- Les signes produits au sein du monde professionnel : identité et distinction
    1. 1. Savoir-faire et représentation du métier
    2. 2. Partage d’un mode de vie
    3. 3. Le partage d’un espace de travail
  2. II- Collèges et identités professionnelles multiples
  3. III- Une codification officielle des métiers ?
    1. 1. Une réglementation rare des métiers portuaires
    2. 2. Des professions privilégiées par les autorités
    3. 3. Un contrôle local de la mobilité géographique ?

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback