Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Mouvements

2017/1 (n° 89)

  • Pages : 178
  • ISBN : 9782707194527
  • DOI : 10.3917/mouv.089.0011
  • Éditeur : La Découverte

ALERTES EMAIL - REVUE Mouvements

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 11 - 21 Article suivant

Résumé

Français

Avec l’élection d’un ancien premier secrétaire du parti à l’Elysée et d’une majorité socialiste à l’Assemblée, l’année 2012 a marqué l’apogée du parti socialiste, qui dirigeait alors la quasi-totalité des régions, 60 % des départements et les deux tiers des villes. À l’approche de la fin du quinquennat, le PS semble menacé de mort. Incapable d’infléchir la ligne sociale-libérale choisie par François Hollande, le parti a dû assumer les choix de l’exécutif, dont les effets ont été dévastateurs sur le plan interne comme d’un point de vue électoral. Dépolitisé et désidéologisé, le PS a vu son appareil, largement construit autour des collectivités, se décomposer avec la perte de nombreuses villes, agglomérations et régions. Rémi Lefebvre retrace ici cinq années d’effacement du parti socialiste, au cours desquelles il est passé d’une position dominante à une situation de déshérence, sinon encore de disparition.

Plan de l'article

  1. Un parti marginalisé dans les processus décisionnels
    1. Les instances partisanes dévitalisées
    2. La fronde parlementaire
  2. La destruction de l’appareil socialiste
    1. La fin du socialisme municipal ?
    2. Un parti fragilisé dans son assise territoriale
  3. Vers un « dépassement » du parti ?
    1. La stratégie de la Belle Alliance populaire
    2. Le piège des primaires

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback