Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Nouvelle revue de psychosociologie

2006/2 (no 2)

  • Pages : 226
  • ISBN : 9782749206479
  • DOI : 10.3917/nrp.002.0011
  • Éditeur : ERES

ALERTES EMAIL - REVUE Nouvelle revue de psychosociologie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 11 - 19 Article suivant

Résumé

Français

Dans la tragédie grecque l’œuvre que produit l’activité de l’homme sur le monde procède d’une double causalité : la décision est en même temps prise par les dieux et endossée par les hommes. L’homme, en tant qu’agent, s’interroge et prend ses décisions, mais le sens de ses actes ne dépend pas tant de lui que de la façon dont, en s’insérant dans le monde, cet acte va prendre une signification tout autre que ce qu’imaginait l’agent. Ainsi l’acte volontaire n’est-il pas dissocié de l’acte involontaire. La volonté est un processus historique complexe de fabrication alors qu’elle nous paraît aujourd’hui aller de soi.

Mots-clés

  • tragédie grecque
  • responsabilité
  • volonté
  • acte
  • causalité

English

In the Greek tragedy, the consequences on the world of human activities proceed of a double causality : decisions are at the same time taken by the gods and assumed by men. Man, as agent, wonders and makes his decisions, but the meaning of his acts does not depend so much on him as on the way, by fitting into the world, this act is going to take a meaning quite other that what he imagined. So the voluntary act is not dissociated from the involuntary act. The elaboration of the concept of will is a complex historical process, even though today it appears to us to be obvious.

Keywords

  • Greek tragedy
  • responsibility
  • will
  • act
  • causality

Plan de l'article

  1. La volonté, une notion moderne
  2. Le projet de psychologie historique de Meyerson : lien entre le sujet et son acte
  3. L’avènement de la tragédie à l’époque classique : fonction du théâtre et évolution de la notion de responsabilité
  4. L’interdit de la vengeance privée
  5. La centralité de l’action et le modèle de la double causalité

Accéder à cet article
© 2010-2017 Cairn.info