Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Nouvelle revue de psychosociologie

2006/2 (no 2)

  • Pages : 226
  • ISBN : 9782749206479
  • DOI : 10.3917/nrp.002.0091
  • Éditeur : ERES

ALERTES EMAIL - REVUE Nouvelle revue de psychosociologie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 91 - 106 Article suivant

Résumé

Français

Malgré le contexte de crise et l’expression lancinante de malaise au travail, la résurgence de dynamiques sociales de métier constitue une des microrégulations à l’œuvre dans les entreprises. Il ne s’agit pas d’une crispation défensive sur le métier, mais plutôt d’une situation où l’acteur-sujet s’expose au risque, engage sa responsabilité, joue de son autonomie et de ses connaissances pour résoudre des situations complexes, marquées par l’aléa, tout en étant soumis à un contrôle accru. Là est le pari du métier. L’acteur y trouve en contrepartie une réalisation de soi, une socialisation dans un collectif de pairs et un sens partagé. La question qui reste posée est celle de la reconnaissance institutionnelle de l’engagement. Le manager en est l’acteur de référence, alors qu’il est lui-même pris en tension entre des logiques antagonistes.

Mots-clés

  • responsabilité
  • autonomie
  • contrôle
  • métier
  • risque
  • socialisation
  • reconnaissance

English

Within a context of social crisis and of growing expression of labour discontent, the resurgence of professional identities constitutes one of the striking observation amongst employees with good qualification. It is not a question of a defensive constraint on labour, but rather of a situation in which the active subject exposes himself to risk, puts his responsibility on the line, acts autonomously and uses his know-how to resolve complex situations and contribute to the « running of the business » ; all within a context of strict control and high uncertainty. Self-realisation, socialisation within a peer group and a sense of participation can thereby be won. The question that remains open is one of the institutional recognition accorded to such a commitment, and the role of the managerial line in this process.

Keywords

  • responsibility
  • autonomy
  • control
  • professional identities
  • risk
  • socialization
  • recognition

Plan de l'article

  1. La responsabilité : une source d’exposition risquée pour l’acteur-sujet
    1. La responsabilité comme injonction paradoxale
    2. L’engagement cognitif pour répondre à l’aléa
    3. Le risque comme propriété du travail
  2. Le pari du métier comme figure contemporaine de l’engagement
    1. L’exercice d’un art
    2. Une appartenance commune
    3. Une régulation autonome
  3. L’accès à la reconnaissance comme enjeu des dynamiques sociales de métier
    1. Une quête de légitimation
    2. Une faible capacité d’action collective
    3. Le management en porte-à-faux

Accéder à cet article
© 2010-2017 Cairn.info