Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Nouvelle revue de psychosociologie

2006/2 (no 2)

  • Pages : 226
  • ISBN : 9782749206479
  • DOI : 10.3917/nrp.002.0107
  • Éditeur : ERES

ALERTES EMAIL - REVUE Nouvelle revue de psychosociologie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 107 - 116 Article suivant

Résumé

Français

Denis Salas propose de voir dans notre société et notre justice une forme d’effacement de la responsabilité individuelle, de la culpabilité, et d’autre part une sur-individualisation, issue d’une demande croissante du côté des victimes, qui place notre société sous l’empire de l’émotion. Ces deux figures – celle du coupable et celle de la victime – se croisent d’une manière assez imprévue. Crise d’un modèle individualisé de la délinquance et de la déviance et sentiment d’une victime qui exige pour elle-même une réparation viennent embarrasser le législateur et le juge. Ainsi, le statut subjectif de la faute se transforme profondément et va être peu à peu habité par ce couple victimisation-pénalisation.

Mots-clés

  • faute
  • culpabilité
  • responsabilité
  • victime
  • justice

English

Denis Salas suggests seeing in our society and our justice a sort of waning of individual responsibility, of guilt, and on the other hand an over-individualization, stemming from an increasing demand on behalf of victims, which places our society under the empire of emotion. These two figures – that of the culprit and that of the victim – cross themselves in a rather unforeseen way. Crisis of an individualized model of crime and of deviance, and the victim’s feelings, demanding compensation for themselves, embarrassing the legislator and the judge. So, the subjective status of fault is bit by bit profoundly transformed, being gradually marked by the couple victimisation / penalization.

Keywords

  • fault
  • culpability
  • responsibility
  • victim
  • justice

Plan de l'article

  1. Généalogie des figures de la victime
  2. L’exploitation par le discours politique aux États-Unis de la plainte de la victime

Accéder à cet article
© 2010-2017 Cairn.info