Accueil Revue Numéro Résumé

Nouvelle revue de psychosociologie

2010/2 (n° 10)

  • Pages : 260
  • ISBN : 9782749213217
  • DOI : 10.3917/nrp.010.0139
  • Éditeur : ERES

ALERTES EMAIL - REVUE Nouvelle revue de psychosociologie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 139 - 150 Article suivant

Résumé

Français

Depuis 1982, faisant suite à d’autres institutions, le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail contribue à la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs, dans les entreprises de plus de cinquante salariés. Dans les dernières années, sa mission s’est élargie explicitement aux dimensions psychosociales, sans qu’il en soit tiré les conséquences : lesdits risques psychosociaux l’entraînent pourtant très au-delà des classiques questions de conditions de travail, déjà difficiles mais plus concrètes et plus matérielles. L’article indique en quoi les spécificités du fonctionnement du chsct peuvent expliquer, au moins pour partie, la difficulté de faire face à l’extension de la mission. Pour aller plus loin, il illustre par quelques exemples le saut qu’il s’agit d’opérer quand le mal-être appelle la discussion des choix économiques de l’entreprise. Il ne suffit pas que le chsct refuse de réduire ses ambitions, il faut que d’autres acteurs partagent l’enjeu.

Mots-clés

  • Comité d’hygiène
  • de sécurité et des conditions de travail (chsct)
  • Instance représentative du personnel (irp)
  • activité
  • « risques psychosociaux »
  • mesure du stress

English

Protecting the workers health : to prevent the mission of the chsct from becoming impossibleSince 1982 in France, the Health, Safety and Working Conditions Committee (chsct), following other institutions, contributes to the protection of workers health and safety, within firms employing more than fifty employees. During the last years, its mission has been explicitly broadened to the psychosocial dimensions without the consequences of such extension being drawn : yet the so-called « psychosocial risks » carry them much beyond the classical questions of working conditions, already difficult to address but more concrete and material. This article points out how the specificities of the chsct may explain, at least partly, the difficulty of facing the extension of the mission. In order to go further, it illustrates through some examples the necessity to fill in a gap when the ill-being requires challenging the economic choices of the firm. It is not enough for the chsct to refuse the decrease of its ambitions ; other stakeholders must accept to share the issues.

Keywords

  • Committee for Hygiene
  • Safety and Working Conditions (chswc)
  • personnel representation committee
  • activity
  • psychosocial risks
  • stress measure

Plan de l'article

  1. L’instance du rapport santé-travail
    1. Une composition qui ne dit rien du rapport des forces en présence
    2. Prévenir quand le mal est fait ?
  2. Une instance contrainte à l’ambition
    1. La proie pour l’ombre ?
    2. Lesdits risques psychosociaux convoquent au-delà des « conditions de travail »
  3. Le rapport santé-travail au-delà du chsct

Accéder à cet article
© 2010-2017 Cairn.info