Accueil Revue Numéro Résumé

Nouvelle revue de psychosociologie

2011/2 (n° 12)

  • Pages : 304
  • ISBN : 9782749214719
  • DOI : 10.3917/nrp.012.0223
  • Éditeur : ERES

ALERTES EMAIL - REVUE Nouvelle revue de psychosociologie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 223 - 238 Article suivant

Résumé

Français

Les dispositifs d’analyse de pratiques, à visée prescriptive et évaluative se multiplient actuellement, tout particulièrement dans les métiers de la santé. Ces processus consistent à participer, dans le monde professionnel, à la définition et la promotion de « bonnes pratiques », à travers la rédaction de guides et de référentiels. Cet article, en s’appuyant sur une intervention réalisée avec la méthode des entretiens en autoconfrontation croisés auprès de masseurs-kinésithérapeutes, montre que l’analyse d’activités de travail, à certaines conditions méthodologiques, peut être l’occasion, pour des collectifs de professionnels, de repenser leur travail et sa description. Les référentiels, outils devenus classiques en formation professionnelle comme en management, peuvent devenir un instrument de cette reconception de leur travail par les professionnels. Pour cela, ces référentiels doivent abandonner la description de ce qui se fait ou de ce qui doit se faire, pour intégrer les irrésolus du travail, les dilemmes historiques de métier. Enfin, cet article présente, à titre d’exemple, un extrait d’entretien entre deux professionnels, où un de ces dilemmes se réalise dans l’activité langagière.

Mots-clés

  • masseur-kinésithérapeute
  • coanalyse
  • activité
  • référentiel
  • dilemme
  • autoconfrontation croisée

English

Physiothérapist, a profession of référenceThe devices of analysis of practices, in prescriptive and evaluative aim multiply at present, quite particularly in the jobs by the health. These processes consist in participating, in the professional world, in the definition and the promotion of “good practices”, through the writing of guides and reference tables. This article, by leaning on an intervention realized with the method of the interviews in autoconfrontation crossed with physiotherapists, show that the analysis of working activities, on certain methodological conditions, can be the opportunity, for collectives of professionals, to rethink their work and its description. The reference tables, tools become classic in vocational training as in management, can become an instrument of this reconception of their work by the professionals. For that purpose, these reference tables have to abandon the description of what is made or of what has to be made, to integrate the indecisive of the work, the historic dilemmas of job. Finally, this article presents, as an example, an extract of interview between two professionals, where one of these dilemmas comes true in the linguistic activity.

Keywords

  • physiotherapist
  • co-analysis
  • activity
  • reference table
  • dilemma
  • crossed self-confrontations

Plan de l'article

  1. Analyser le travail pour prescrire les bonnes pratiques ?
  2. Travailler sur le travail de masseur-kinésithérapeute
  3. L’activité ordinaire dénaturalisée
  4. Réalisé et réel
  5. Quelques dilemmes historiques de métier
  6. Partager le fait de ne pas être d’accord
  7. Pour conclure

Accéder à cet article
© 2010-2017 Cairn.info