Accueil Revue Numéro Résumé

Nouvelle revue de psychosociologie

2012/2 (n° 14)

  • Pages : 264
  • ISBN : 9782749234465
  • DOI : 10.3917/nrp.014.0011
  • Éditeur : ERES

ALERTES EMAIL - REVUE Nouvelle revue de psychosociologie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 11 - 20 Article suivant

Résumé

Français

La socialité, propre à l’espèce mais prenant des formes diverses et changeantes, se forge et s’organise plus ou moins, soit pour satisfaire les besoins biologiques, soit pour les nécessités de la praxis, soit en fonction d’attraits réciproques, soit selon des stratégies d’intérêt, soit par obligation de se soumettre à des pouvoirs et des pressions. Le lien paraît soit spontané, soit subi, il est jouissif ou défensif ou agressif. On peut le lire en termes anthropologiques, politiques, historiques ou psychologiques. C’est l’occasion d’un parcours de la horde à l’équipe, de la violence à l’empathie en passant par l’organisé.

Mots-clés

  • famille
  • horde
  • groupe
  • organisation
  • société
  • collectif
  • équipe

English

From the savage horde to the nice teamThe human kind socialization process covers various and changing facets. It grows and gets more or less organized either to satisfy biological needs, to cope with the requirements of the « praxis », because of mutual attractions or to fulfill strategic stakes or to comply with power or pressures.
The human link can be spontaneous or inflicted, defensive or aggressive. It can be explored and read in anthropological, political, historical or psychological terms.
This article proposes a circuit from the horde to the team, from violence to empathy whilst going through the « organized ».

Keywords

  • family
  • horde
  • group
  • organization
  • society
  • collective
  • team

Accéder à cet article
© 2010-2017 Cairn.info