Accueil Revue Numéro Résumé

Nouvelle revue de psychosociologie

2012/2 (n° 14)

  • Pages : 264
  • ISBN : 9782749234465
  • DOI : 10.3917/nrp.014.0113
  • Éditeur : ERES

ALERTES EMAIL - REVUE Nouvelle revue de psychosociologie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 113 - 129 Article suivant

Résumé

Français

Les jeux entre polarités sont constitutifs de la conflictualité au sein des groupes comme au sein de la psyché du sujet ; or, dans les groupes professionnels qui œuvrent dans le champ de la mésincription (soin, travail social, etc.), la fluidité est peu tolérée, et les emplacements subjectifs sont poussés par les publics accueillis à la radicalisation, à la rigidification. Face au trouble et à la confusion, inhérents à ces prises en charge, la défense la plus immédiate et la plus courante est celle d’une rigidification, d’une érection phallique censée garantir une imaginaire cohésion du sujet et du groupe – l’érection d’une position héroïque, d’un « Savoir » fétichisé, d’une position d’emprise et de domination, opère à partir d’une confusion entre les registres masculin, paternel, et phallique.
S’extraire d’une telle position suppose de consentir à la violence de la déliaison mortifère et d’expérimenter qu’il est possible de se déprendre ; d’expérimenter que l’équipe est à même de restaurer chacun dans sa professionnalité à partir d’un consentement à un féminin (de liaison) et au travail de l’après-coup. Ce travail du creux et du manque restaure le groupe dans un plaisir de pensée mis en partage.

Mots-clés

  • équipe
  • féminin
  • phallique
  • position héroïque
  • domination
  • passivité
  • activité
  • travail de pensée

English

Active-passive, feminine-phallic : the work of polarities inside teamsThe different forms of play between psychical polarities are constituents of psychical conflict ; however in the professional groups which work in the fields of caring work, social work, etc., fluidity is little tolerated and the subjective positioning is pushed by the users towards radicalization and rigidity. Faced with the anxiety and confusion inherent in taking on these new users, the most immediate and common defense is to erect a phallic position, supposedly guaranteeing an imaginary ego-based cohesion. The setting up of a « heroic position », of a fetishized « Knowledge », of a position of ascendancy and domination stems from a confusion between the masculine, paternal and phallic.
Extricating oneself from such a position implies consenting to the violence of mortifarious dislocation and experimenting with the possibility of losing the fondness for it ; experimenting whether the team is capable of restoring each member to his professionalism, beginning with agreeing to a feminine linking role and to further analysis later. This work in the gaps and losses restores to the group the pleasure of shared thinking.

Keywords

  • team
  • feminine
  • phallic
  • heroic position
  • domination
  • passivity
  • activity
  • intellectual work

Plan de l'article

  1. La confrontation des professionnels à l’altération et à la passivité
  2. Le primat du phallique
  3. L’ordre phallique dans les équipes institutionnelles
    1. La position héroïque
    2. Quelques déclinaisons de l’érection phallique
    3. L’érection phallique comme modalité défensive
    4. Le phallique, l’économie psychique du praticien, et la fonction phorique
    5. L’appel à l’ordre phallique, une évocation clinique
  4. Le « féminin »
  5. L’émergence du « féminin » dans les groupes institués
  6. Faire l’épreuve d’être démuni et requérir l’aide de ses pairs et de ses pères
  7. Le féminin et son impossible saisissement

Accéder à cet article
© 2010-2017 Cairn.info