Accueil Revue Numéro Résumé

Nouvelle revue de psychosociologie

2012/2 (n° 14)

  • Pages : 264
  • ISBN : 9782749234465
  • DOI : 10.3917/nrp.014.0205
  • Éditeur : ERES

ALERTES EMAIL - REVUE Nouvelle revue de psychosociologie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 205 - 216 Article suivant

Résumé

Français

Les chercheurs de la recherche-développement privée ou semi-publique ont choisi leur profession à la fois pour les motifs de tout salarié, mais aussi dans la perspective de contribuer à une innovation dans leur domaine de prédilection. Concilier contribution à cette création et besoin d’autonomie avec les consignes de plus en plus étroites et changeantes de la hiérarchie amène bon nombre des chercheurs interviewés à adopter des attitudes mixtes dans lesquelles ils associent dans des proportions variables la conformité aux normes de l’entreprise et leur « projet » personnel. De ce fait et aussi compte tenu des contextes incertains de leur cadre de travail, la plupart n’ont pas de stratégie de carrière au sens strict, mais certains de leurs choix s’avèrent décisifs pour leur parcours professionnel ; ceux-ci peuvent être interprétés comme relevant de leur « cadre » d’analyse ou de référence (Goffman, 1991), soit au carrefour de l’organisation et de leur subjectivité.

Mots-clés

  • chercheurs en recherche-développement
  • stratégies de carrière
  • cadres d’analyse
  • subjectivité
  • interviews de chercheurs

English

Researchers itineraries between firms strategies and subjective mobilisationsResearchers in both semi-public and private sector Research and Development choose their profession for the same reasons as anybody else, but with the added prospect of contributing to innovation in their preferred field. Combining this contribution and its necessary autonomy with the instructions they receive from a higher authority, which are more and more restrictive and subject to change, leads to a large number of the interviewed researchers adopting mixed attitudes in which they blend, to varying degrees, the standards of the firm with their own personal project. As a result, and also due to the uncertainty of their working environment, most of them do not have a career strategy as such, and yet some of their choices prove to be decisive for their career. They can be interpreted as resulting from their frame of analysis or reference (Goffman, 1991), that is to say at the junction of the organisation and their subjectivity.

Keywords

  • researchers in Research and Development
  • career strategies
  • frames of analysis
  • subjectivity
  • researchers interviews

Plan de l'article

  1. Cadre d’analyse et logique de la subjectivation
  2. Des contextes incertains et plutôt contraignants
    1. La montée des incertitudes dans des entreprises de plus en plus « liquides »
    2. Une division du travail hiérarchisée
    3. Des gestions des recherches très cadrées
  3. Si peu de stratégies de carrière
    1. Des cas rares de stratégies de carrière
    2. Pour la plupart, s’adapter avec discernement (la « métis »)
    3. Une passion alternative aux ambitions de carrière
  4. Conclusion

Accéder à cet article
© 2010-2017 Cairn.info