Accueil Revue Numéro Résumé

Nouvelle revue de psychosociologie

2013/2 (n° 16)

  • Pages : 268
  • ISBN : 9782749239262
  • DOI : 10.3917/nrp.016.0073
  • Éditeur : ERES

ALERTES EMAIL - REVUE Nouvelle revue de psychosociologie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 73 - 85 Article suivant

Résumé

Français

Nous avons choisi dans cet article de situer la dialectique de la croyance et de la persuasion dans le cadre plus général de la question du transfert (et donc de l’amour) en tant que la question en est posée par la psychanalyse (en théorie et en pratique), mais sur le fond d’une tradition historique dans laquelle Freud s’est expressément inscrit.
Partant de la distinction entre sujet politique, sujet de l’inconscient et sujet du transfert, nous cherchons à mettre en évidence, à partir mais en dehors du champ strictement psychanalytique, la représentation du transfert (par exemple dans le discours de Paul ou de Socrate), et l’usage du transfert (dans l’ordre politique ou dans la perversion).
Nous esquissons, à travers cette reprise du concept de transfert, les contours d’une « science du transfert », foncièrement multiple, culturellement définie, historiquement discontinue, dont les avatars sont consubstantiels au processus civilisationnel de subjectivation/socialisation. C’est cette science du transfert qui permet au sujet de se repérer, ou au contraire de s’égarer, dans les jeux de la croyance et de la persuasion inhérents à la vie sociale.

Mots-clés

  • transfert
  • sujet
  • croyance
  • attente croyante
  • perversion
  • persuasion
  • massenpsychologie

English

The science of transferenceIn this paper, I have chosen to place the dialectics of belief and persuasion within the broader framework of transference (and hence love) raised by psychoanalysis (both in theory and practice), albeit against the background of historical tradition which Freud expressly included himself in.
Based on the distinction between political subject, subject of the unconscious and subject of the transference, I have sought to highlight – based on, but from without the strictly psychoanalytical field – the representation of transference (as seen in the apostle Paul’s discourse, or in that of Socrates) and the use of transference (in the political order, or in perversion).
In examining the concept of transference, I have sought to outline the contours of a “science of transference” – inherently multiple, culturally defined, historically discontinuous – the expressions of which are consubstantial to the civilizational process of subjectification/socialisation. This science of transference is what allows the subject to find his bearings – or perhaps get lost – in the games of belief and persuasion inherent to social life.

Keywords

  • transference
  • subject
  • belief
  • expectant faith
  • perversion
  • persuasion
  • massenpsychologie

Plan de l'article

  1. Le transfert, un fait sociosubjectif
  2. La représentation du transfert
  3. L’usage du transfert
© 2010-2017 Cairn.info