Accueil Revue Numéro Résumé

Nouvelle revue de psychosociologie

2014/1 (n° 17)

  • Pages : 232
  • ISBN : 9782749241265
  • DOI : 10.3917/nrp.017.0045
  • Éditeur : ERES

ALERTES EMAIL - REVUE Nouvelle revue de psychosociologie

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 45 - 58 Article suivant

Résumé

Français

La présence relativement récente de surveillantes dans les prisons pour hommes fait encore l’objet de résistances tant individuelles que collectives. Cet article se propose d’éclairer, à la lumière des travaux portant sur le genre, certaines des craintes exprimées par les personnels pénitentiaires, en particulier celles qui se réfèrent à une possible dissolution de la différence des sexes. L’étude de l’évolution d’un élément concret et emblématique, l’uniforme, nous permet de constater qu’à l’heure actuelle la mixité en détention hommes s’opère en renforçant les références et valeurs viriles professionnelles au prix de l’effacement du féminin. Ce choix qui privilégie la norme masculine dans un milieu traditionnellement monosexué et androcentré doit être resitué dans une époque qui remet en cause la bipartition univoque des sexes et introduit des éléments de porosité dans les identités personnelles, professionnelles, institutionnelles et sociales. En réaction à cette flexibilité des repères identificatoires, on voit se multiplier le recours aux stéréotypes de genre qui, par leur logique binaire, témoignent du nécessaire maintien des clivages en détention pour éviter tout risque de rapprochement avec les détenus. La remise en cause de barrières jusqu’ici étanches entre masculin/ féminin s’accompagne ainsi de la peur de voir se dissoudre toute différence entre intérieur/extérieur, bon/ mauvais, surveillant/ détenu.

Mots-clés

  • Prison
  • surveillant
  • féminisation
  • sexe et genre
  • uniforme
  • stéréotype de genre
  • clivage

English

Anne-Christine Le Gendre, Female prison guards in prisons for men : between dissolution of sex differentiation and stereotypes reiterationsThis article analyses the resistances expressed by French prison guards, when confronted to the relatively recent assignment of female colleagues in prisons for men. We first focus on the way the present unisex uniform recalls the military origins of the prison, make staffs fear dissolution of sexes differences, and emphasises male references and values. Then, we mobilize the concept of gender to study how relations built until now upon a strict sexual discrimination are challenging hegemonic masculinity and threaten a bipartion of sexes, roles and relations inside the prison. Therefore, the abolition of tight limits between males and females increases the need to resort to gender stereotypes linked to splittings to protect guards from prison inmates on both physical and psychic basis.

Keywords

  • Prison
  • prisons guard
  • feminization
  • sex and gender
  • uniform
  • gender stereotypes
  • splitting

Plan de l'article

  1. L’uniforme pénitentiaire ou l’effacement du féminin
  2. Le genre et la porosité des identifications sexuées
  3. Les stéréotypes de genre comme marqueurs des clivages
  4. Conclusion
© 2010-2017 Cairn.info