CAIRN.INFO : Chercher, repérer, avancer.

Trois notions essentielles sont régulièrement abordées et discutées lors des prises en charge de l’enfant maltraité ou suspecté l’être, d’autant qu’elles interagissent nécessairement et constamment entre elles. Celles-ci représentent les socles de toute intervention d’aide et de soins à l’égard de l’enfant concerné et de son entourage socio-familial. Il s’agit avant tout de veiller à l’intérêt premier de la personne vulnérable, en l’occurrence l’enfant ; en d’autres termes les professionnels ont à s’assurer de sa protection non seulement physique mais également morale, psychologique. Dans ces situations complexes, il est habituel et recommandé de ne pas intervenir seul. Ainsi, la pratique de réseau traduit la « clinique à plusieurs », modalité thérapeutique riche et vulnérable à la fois (de De Becker, 2006, Romano et Izard, 2016). Le secret professionnel partagé représente le troisième volet rendant compte, non sans enjeux, de la nécessaire collaboration entre différentes compétences et logiques. Ces trois notions, protection, pratique de réseau et secret professionnel partagé, scandent tout le processus de l’accompagnement, dès le dévoilement, à travers la crise, l’évaluation et pendant les phases du traitement (de Becker, Hayez et Cabillau, 2000).
Nous partirons de notre expérience belge d’« équipe SOS-enfants » établie dans une structure hospitalière générale. Rappelons que les équipes SOS, instituées par décret il y a 30 ans, ont pour missions principales la prévention et l’arrêt de la maltraitance ainsi que l’établissement du bilan complet de l’enfant (0-18 ans) et de son environnement de vie (Communauté Française de Belgique, 1991 ; 2004 ; 1985)…

Français

Protection, secret partagé et pratique de réseau représentent trois notions à intégrer dans l’algorithme de prise en charge de toute situation de maltraitance ou de suspicion. Nous le savons, le risque zéro n’existe point. À chaque fois il s’agit d’assumer une clinique des risques tant pour l’enfant que pour les professionnels. Il s’agit avant tout de veiller à l’intérêt premier de la personne vulnérable, en l’occurrence l’enfant ; en d’autres termes les professionnels ont à s’assurer de sa protection non seulement physique mais également morale, psychologique. Dans ces situations complexes, il est habituel et recommandé de ne pas intervenir seul. Ainsi, la pratique de réseau traduit la « clinique à plusieurs », modalité thérapeutique riche et vulnérable à la fois. Le secret professionnel partagé représente le troisième volet rendant compte, non sans enjeux, de la nécessaire collaboration entre différentes compétences et logiques.

  • maltraitance
  • secret professionnel
  • réseau
  • protection
  • collaboration
English

Protection of the child, practice of network, shared professional secrecy: three notions to be considered in situations of child abuse

Protection, shared and practical secret of network represent three notions to be joined into the algorithm of care of any situation of ill-treatment or suspicion. We know it, the zero risk does not exist. Every time it is a question of assuming a private care of the risks both for the child and for the professionals. It is a question before any watching the first interest of the vulnerable person, in this particular case the child ; in other words the professionals have to make sure of his protection not only physical but also moral, psychological. In these complex situations, it is usual and recommended not to intervene only. So, the practice of network translates the “private hospital in several”, rich and vulnerable therapeutic method at the same time. The shared professional secrecy represents the third reporting shutter, not without stakes, of the necessary collaboration between various skills and logics.

  • ill-treatment
  • professional secrecy
  • network
  • protection
  • collaboration
Emmanuel de Becker
Pédopsychiatre, équipe SOS-enfants des Cliniques Saint-Luc, Cliniques universitaires Saint-Luc, Avenue Hippocrate 10, 1200 Woluwe-Saint-Lambert, Belgique
emmanuel.debecker@uclouvain.be
Stéphane Chapelle
Assistant social, équipe SOS-enfants des Cliniques Saint-Luc Cliniques universitaires Saint-Luc, Belgique
Catherine Verheyen
Psychologue, équipe SOS-enfants des Cliniques Saint-Luc Cliniques universitaires Saint-Luc, Belgique
Dernière publication diffusée sur Cairn.info ou sur un portail partenaire
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
cet article est en accès conditionnel
Acheter cet article 10,00€ 10 pages, électronique uniquement
HTML et PDF
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autre option
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 02/02/2017
https://doi.org/10.1051/ppsy/2016554267
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour EDP Sciences © EDP Sciences. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...