Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Réseaux

2011/4 (n° 168-169)

  • Pages : 240
  • Affiliation : Revue précédemment éditée par Lavoisier

    Revue soutenue par l'Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

    Numéros antérieurs disponibles sur www.persee.fr

  • ISBN : 9782707169662
  • DOI : 10.3917/res.168.0111
  • Éditeur : La Découverte

ALERTES EMAIL - REVUE Réseaux

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 111 - 132 Article suivant

Résumé

Français

Cet article entend analyser les relations qui se tissent entre les mères et les filles au moment de la préadolescence autour du vêtement à partir d’une recherche réalisée auprès de collégiennes et de leur famille. C’est plus particulièrement l’hypersexualisation précoce du corps des préadolescentes, c’est-à-dire l’acquisition par de très jeunes filles d’éléments issus du vestiaire féminin adulte en lien avec leurs goûts médiatiques, qui fera l’objet de notre analyse. L’article s’attache à démontrer que le contrôle de ces pratiques est socialement clivé, les mères des classes populaires acceptant plus précocement que les mères des classes moyennes et supérieures l’acquisition par les filles des attributs vestimentaires adultes de la féminité.

English

The Lolita generationStrategies of control and circumventionBased on research on middle-school female pupils and their families, this article analyzes the relations that develop between mothers and daughters during pre-adolescence around clothes. The focus is primarily on the early hyper-sexualization of pre-adolescent girls’ bodies, in other words, the acquisition by these very young girls of elements of adult women’s clothing, linked to their media tastes. The author shows a social gap with regard to the control of these practices: working-class mothers more readily agree to them than do middle- and upper-class mothers.

Plan de l'article

  1. Médias et hypersexualisation du corps
  2. Interdire le recours trop précoce des filles aux attributs adultes de la féminité : quand l’hypersexualisation constitue une source de danger physique et scolaire
  3. Valoriser le recours précoce des filles aux attributs adultes de la féminité : quand l’hypersexualisation des filles rassure et sert à faciliter leur sociabilité
  4. Adhésion, contournement et résistance aux normes parentales
  5. Conclusion

Accéder à cet article
© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback