CAIRN.INFO : Chercher, repérer, avancer.

Pionnière et fondatrice de la danse moderne, femme « libre » comme sa danse, révolutionnaire, géniale, scandaleuse, telles sont les facettes que l’on retient d’Isadora Duncan, disant la fascination qu’elle exerça sur certains de ses contemporains, des États-Unis à l’Europe. Exaltée et exaltante, elle y triomphe dans les plus grandes salles, Rodin, Maurice Denis, Eugène Carrière la dessinent, le bas-relief de Bourdelle au théâtre des Champs-Élysées, face à Nijinsky, la consacre. Son vœu fut qu’on s’en souvienne comme d’une « légende », refusant à cet effet de se laisser filmer. Son projet de « danser sa vie » ne fut pas que corporellement et théâtralement représenté, mais aussi fermement défendu via les mots, avec la publication de plusieurs essais, de centaines d’interviews et de lettres. C’est surtout à partir de son journal (1927), écrit dans une visée manifeste de renflouement financier et interrompu par sa mort tragique, que nous écouterons la manière dont elle voulut écrire sa légende.
Il est indéniable qu’Isadora Duncan fut avant-gardiste de l’expressionnisme qui influença tout le ballet moderne (Descombey, 1965) et nombre de chorégraphes reconnaissent qu’elle fut source d’inspiration. Ce n’est pas sur ce terrain que nous avançons mais sur celui du traitement du pulsionnel par sa danse et la rhétorique qu’elle en produit.
La danse d’Isadora Duncan eut pour projet d’exprimer les passions de l’âme. Mais, qu’on ne s’y trompe pas. L’âme d’Isadora Duncan n’est pas l’âme freudienne, elle en serait même une formation réactionnelle : son « appareil » n’admet qu’unité, harmonie, et s’il faut aller y puiser, c’est pour en ramener la Pureté, « les sentiments les plus nobles et les plus profonds de l’âme humaine » (p…

Français

Pionnière de la danse moderne, Isadora Duncan fascina bon nombre de ses contemporains. Son projet fut d’exprimer les passions de l’âme, en retrouvant le mouvement originel perdu de la nature. L’auteur explore à travers son journal, écrit à dessein d’être publié, la façon dont elle voulut écrire sa légende et le traitement du pulsionnel par sa danse.

Mots-clés

  • Isadora Duncan
  • Danse
  • Corps
  • Bisexualité
  • Douleur
Deutsch

Als Wegbereiterin des modernen Tanzes hat Isadora Duncan viele ihrer Zeitgenossen fasziniert. Ihr Projekt war es, die Leidenschaften der Seele zum Ausdruck zu bringen, die ursprüngliche verlorene Bewegung der Natur zu finden. Die Autorin untersucht in ihrem Tagebuch, welches absichtlich für eine Veröffentlichung geschrieben wurde, wie Duncan ihre Legende und den Umgang mit Trieben durch ihren Tanz beschreiben wollte.

Stichwörter

  • Isadora Duncan
  • Tanz
  • Körper
  • Bisexualität
  • Schmerz
Español

Pionera del baile moderno, Isadora Duncan fascina a un buen número de sus contemporáneos. Su projecto fue de expresar las pasiones del alma, reencontrando el movimiento original perdido de la naturaleza. La autora explora a través de su diario, escrito con la intención de ser publicado, la manera por la cual ella quiso escribir su leyenda y el trabajo de lo pulsional a través de su baile.

Palabras claves

  • Isadora Duncan
  • Baile
  • Cuerpo
  • Bisexualidad
  • Dolor
Solange Carton
Solange Carton est psychanalyste, psychologue et professeur de psychologie et psychopathologie cliniques à l’université Paul-Valéry Montpellier III. Parmi ses publications : « Une fonction de la sensorialité : la défiguration des objets », in Revue française de psychanalyse, 4, 80, 2016, pp. 975-987 et « Se déprendre de l’affect : en passer par l’affect », in J. André & C. Chabert, Vie et mort des affects, Paris, Puf, coll. « Petite Bibliothèque de Psychanalyse », pp. 81-103.

54, impasse Fondue
34090 Montpellier
France
Dernière publication diffusée sur Cairn.info ou sur un portail partenaire
cet article est en accès conditionnel
Acheter le numéro 28,00€ 216 pages, papier + électronique
HTML et PDF (par article)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Acheter cet article 5,00€ 20 pages, électronique uniquement
HTML et PDF
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autres options
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Abonné(e) à la revue ? done Activez votre accès
Mis en ligne sur Cairn.info le 10/07/2017
https://doi.org/10.3917/rfps.051.0161
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Presses Universitaires de France © Presses Universitaires de France. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...