Accueil Revue Numéro

Présentation

En plongeant dans l’intimité des foyers, ce dossier propose une contribution originale à la sociologie des classes sociales. Alors que les débats se focalisent d’ordinaire sur certaines dimensions de la culture de classe (tout particulièrement sur les pratiques culturelles), il déplace l’attention vers un lieu qui, avec l’autonomisation de la vie privée et l’amélioration des conditions de logement, fait l’objet d’un investissement croissant.
Les enquêtes présentées dans les articles portent sur des groupes sociaux et des contextes résidentiels contrastés : classes populaires des cités HLM ou de milieu rural, agriculteurs embourgeoisés, classes populaires et moyennes du périurbain, classes supérieures urbaines ou familles nombreuses occupant diverses positions dans l’espace social. Attentives également à la dimension genrée des styles de vie domestique, elles explorent les pratiques, les relations et les logiques symboliques qui prennent corps à l’intérieur des frontières de l’habitat. Chacun des articles souligne ainsi combien les pratiques de décoration, d’aménagement et d’ameublement, ainsi que les usages personnels et l’organisation des sociabilités domestiques, sont l’expression de goûts socialement situés. En prenant en compte le rôle de l’économie de la maisonnée, ils montrent également les formes variées que prend l’organisation du travail domestique, dont une partie peut être déléguée à des employé-e-s subalternes par les classes supérieures mais qui, à l’intérieur de chaque ménage, fait l’objet d’une division sexuée persistante.
L’espace domestique apparaît ainsi doté de propriétés spécifiques – en particulier celle d’offrir à ses occupants un lieu à l’abri relatif des rapports de domination dont ils font l’expérience dans d’autres espaces. Il existe donc bien une relative autonomie symbolique des cultures de classes et de fractions de classe, comme en attestent les résistances face à l’imposition de modèles d’habiter hétéronomes. Mais les manières d’habiter se transforment aussi, sous l’effet des logiques de distinction et des aspirations à différentes voies d’ascension sociale, qui viennent redessiner les frontières culturelles séparant les classes sociales.


Sommaire

Page 4 à 15

Classes, genre et styles de vie dans l’espace domestique

Page 16 à 37

Ferme, pavillon ou maison de campagne

Les formes résidentielles de l’embourgeoisement agricole
Page 38 à 55

Du luxe bon marché

Travail de service et classement social dans les résidences fermées de Buenos Aires
Page 56 à 71

Échapper à l’enfermement domestique

Travail des femmes et luttes de classement en lotissement pavillonnaire
Page 72 à 89

Qui débarrasse la table ?

Enquête sur la socialisation domestique primaire
Page 90 à 101

« Nos volets transparents »

Les potes, le couple et les sociabilités populaires au foyer
Page 102 à 121

Troubles à l’ordre privé

Les classes populaires face à la cuisine ouverte

Fiche technique

Actes de la recherche en sciences sociales 2016/5 (N° 215). 128 pages.
ISSN : 0335-5322
ISSN en ligne : 1955-2564
ISBN : 9782021340563
Lien : <http://www.cairn.info/revue-actes-de-la-recherche-en-sciences-sociales-2016-5.htm>

Télécharger au format RefMan/RIS (ZOTERO)
Télécharger au format ENW (ENDNOTE)
Exporter vers REFWORKS

© 2010-2017 Cairn.info