CAIRN.INFO : Matières à réflexion

La gestion de la crise du Covid-19, aura été, pour le corps préfectoral, très exceptionnelle. Outre sa durée particulièrement longue, qui a impliqué la prise de mesures particulières pour garantir la mobilisation des équipes auxquelles se sont par ailleurs appliquées les contraintes du confinement, cette crise a impacté l’État dans toutes ses composantes.
Ainsi, au-delà de sa dimension sanitaire, la période de confinement, qui a fortement perturbé la vie quotidienne de nos concitoyens, a, comme le souligne la préfète du Bas-Rhin, « exigé des préfectures qu’elles soient à la manœuvre dans leur fonction de gestion de crise à travers une approche multisectorielle : continuité des activités essentielles à la vie de la nation et des transports, respect des mesures de confinement sur des portions du territoire où l’acceptabilité de ces mesures est plus faible, intégration des plus exclus dans des dispositifs de veille sociale, d’aide alimentaire et en hébergements adaptés à la situation ».
Dans le cadre des directives fixées par le Gouvernement, les préfets ont été conduits à structurer l’action de l’État et à mettre en œuvre des réponses adaptées aux enjeux locaux. Dans ce cadre, leur rôle dans la coordination des services de l’État a été décisif.
Dès le début de la période de confinement, les COD des préfectures ont été activés selon des modalités adaptées aux spécificités de la crise. Comme le souligne le préfet du Doubs : « le mode classique de conduite de crise avec réunion en présentiel du centre opérationnel de crise n’a pas été possible et a impliqué de repenser l’organisation et les circuits d’information »…

Français

La synthèse met en exergue l’émergence de nouvelles modalités de coopération et de mise en œuvre de l’action publique. Elle présente le rôle essentiel du ministère de l’Intérieur dans la gestion de crise tant dans sa dimension régalienne que dans la mise en œuvre des politiques publiques. Pierre angulaire de l’État territorial en charge des intérêts nationaux, le préfet, en lien avec les services de l’État, est apparu, à l’aune de cette période inédite, comme l’interlocuteur naturel des acteurs du département en temps de crise sachant faire confiance à l’intelligence des territoires dans la résolution de problématiques complexes.

Valérie Saintoyant
figure im1

Directrice de cabinet, préfecture de la Marne
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
Il vous reste à lire 70 % de cet article.
Acheter le numéro 14,00€ 88 pages, électronique uniquement
html et pdf (par article)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Acheter cet article 4,00€ 2 pages, format électronique
(html et pdf)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autre option
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 12/07/2022
https://doi.org/10.3917/admi.267.0024
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour L’Association du Corps Préfectoral et des Hauts Fonctionnaires du Ministère de l’Intérieur © L’Association du Corps Préfectoral et des Hauts Fonctionnaires du Ministère de l’Intérieur. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...