CAIRN.INFO : Matières à réflexion

La pandémie du Covid-19 a touché de manière conséquente, en tout premier, le département de l’Oise qui est entré en crise sanitaire dès la fin du mois de février, soit près de 20 jours avant l’entrée en confinement de tout le territoire national.
Le 25 février 2020, un enseignant de Crépy-en-Valois décède. Le 26 février le DG-ARS informe le préfet du département de la gravité de la situation. Ils tiennent ensemble une conférence de presse pour en informer le grand public. La France est rentrée officiellement dans le stade 2 de la pandémie. Les premières mesures gouvernementales sont prises par le Premier ministre Édouard Philippe qui écrit aux maires et aux présidents de conseils départementaux pour qu’ils suspendent tous les voyages scolaires vers l’Italie. Le 29 février les rassemblements de plus de 5000 personnes sont interdits. Dès le 1er mars, c’est le département du Haut-Rhin qui se met en alerte suite à rassemblement évangélique qui s’était tenu à Mulhouse entre le 17 et le 24 février et qui aurait été propice à une contamination de près de 2500 personnes. Le 8 mars, le ministre de la Santé décrète l’interdiction de rassemblement de plus 1000 personnes tandis que le préfet du Haut-Rhin anticipe le stade 3 en fermant les écoles et les crèches du département. C’est au 14 mars que le président de la République annoncera la fermeture de tous les lieux publics non indispensables à la vie du pays ainsi que tous les établissements scolaires à compter du 16 mars.
C’est le 17 mars 2020 que la France franchit le stade 3 de la pandémie en imposant un confinement sur tout le territoire national jusqu’au 30 mars, assorti d’une fermeture des frontières…

Français

La synthèse montre le rôle des préfets dans la gestion de crise face à leurs partenaires habituels. Le tandem préfet/maire (voire préfet/élus locaux) qui s’est révélé très efficient, ainsi le rôle d’impulsion et de régulation du préfet dans sa relation avec la société civile et notamment les acteurs économiques et sociaux. Au plan local, la gestion de crise bien, qu’elle soit faite sous l’autorité du préfet, procède d’un dialogue permanent avec les acteurs locaux. Le préfet tranche. Il prend ses décisions mais elles sont en amont le fruit d’une concertation territoriale.

Pierre N’Gahane
figure im1

Préfet de la Marne
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
Il vous reste à lire 80 % de cet article.
Acheter le numéro 14,00€ 88 pages, électronique uniquement
html et pdf (par article)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Acheter cet article 4,00€ 3 pages, format électronique
(html et pdf)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autre option
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 12/07/2022
https://doi.org/10.3917/admi.267.0026
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour L’Association du Corps Préfectoral et des Hauts Fonctionnaires du Ministère de l’Intérieur © L’Association du Corps Préfectoral et des Hauts Fonctionnaires du Ministère de l’Intérieur. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...