CAIRN.INFO : Matières à réflexion
linkThis article is available in English on Cairn International

Depuis Binet et Simon (1905, 1908) et le premier test d’évaluation de l’intelligence, cette dernière fait l’objet de très nombreuses recherches. L’évaluation intellectuelle repose traditionnellement sur l’utilisation de tests psychométriques, comme les tests différentiels d’aptitudes (DAT 5 ; Bennett, Seashore, Wesman, 2002) ; la batterie pour l’examen psychologique de l’enfant, deuxième édition (K-ABC-II ; Kaufman, Kaufman, 2008) ; les Progressive Matrices (PM38 ; Raven, 1998) ; l’échelle d’intelligence de Wechsler pour adultes, quatrième édition (WAIS-IV, Wechsler, 2011) ; l’échelle d’intelligence de Wechsler pour enfants et adolescents, quatrième édition (WISC-IV, Wechsler, 2005) ; l’échelle d’intelligence de Wechsler pour la période pré-scolaire et primaire, quatrième édition (WPPSI-IV, Wechsler, 2014) ; l’échelle non verbale de Wechsler (WNV, Wechsler, Naglieri, 2009). Une enquête (Oakland, Hu, 1992) montre ainsi que les cinq tests les plus utilisés dans le monde sont la WAIS, la WISC, les Matrices de Raven, le Stanford Binet et le DAT, qui sont tous des tests qui mesurent l’intelligence des sujets sur la base de leurs performances à des épreuves standardisées. Est-ce la seule manière d’évaluer l’intelligence ? Eysenck et Eysenck (1985) ont proposé, à côté de cette méthode classique, deux autres méthodologies de mesure de l’intelligence appelées génotypiques et auto ou hétéro-rapportées. L’intelligence génotypique ne peut être directement mesurée et doit l’être à travers des performances à des tâches élémentaires, censées évaluer des processus cognitifs au cœur de l’activité intellectuelle, comme le temps de réaction ou d’inspection, ce qui n’est pas sans rappeler les travaux de Wundt ou de Galton a…

linkThis article is available in English on Cairn International
Français

Les tests d’intelligence les plus utilisés aujourd’hui dans le monde sont des tests de performance, mais est-ce la seule manière d’évaluer les capacités cognitives ? D’autres méthodologies existent, notamment les évaluations auto et hétéro-rapportées, qui consistent à demander au sujet ou à son entourage, soit d’estimer directement son degré d’intelligence, soit d’évaluer sa capacité de réaliser certaines tâches cognitives. L’examen de la littérature fait apparaître que, bien que présentant certaines preuves de validité et de fidélité, ces méthodologies ne peuvent se substituer aux tests de performance, les corrélations entre les deux excédant rarement 0,30. Elles mesureraient probablement des construits distincts. Les évaluations auto et hétéro-rapportées permettent, néanmoins, en complément des tests d’intelligence, d’augmenter la part de variance prédite de la réussite scolaire, au même titre que d’autres variables conatives, comme la motivation, l’estime de soi ou le sentiment d’efficacité personnelle. Elles apparaîssent également intéressantes dans une perspective de développement personnel, pour confronter les perceptions du sujet ou celles de son entourage aux données objectives fournies par le test.

Katia Terriot [a]
  • [a]
    Inetop CNAM, Paris, France.
Jacques Grégoire [b]
Even Loarer [a]
  • [a]
    Inetop CNAM, Paris, France.
Dernière publication diffusée sur Cairn.info ou sur un portail partenaire
Dernière publication diffusée sur Cairn.info ou sur un portail partenaire
Il vous reste à lire 96 % de cet article.
Acheter cet article 5,00€ 15 pages, électronique uniquement
HTML et PDF
add_shopping_cart Ajouter au panier
S'abonner à Cairn Pro À partir de 15€ par mois Accédez en toute liberté à 152 revues de référence En savoir plus
Autres options
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Déjà abonné(e) à Cairn Pro ? person_outline Connectez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 22/09/2017
https://doi.org/10.3917/bupsy.550.0275
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Groupe d'études de psychologie © Groupe d'études de psychologie. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...