CAIRN.INFO : Matières à réflexion

La mise à disposition de TIC (Technologies de l’Information et de la Communication), notamment en situation de télétravail par l’entreprise engendre une injonction implicite : être à la disposition de l’employeur, même en dehors du temps de travail effectif. Cela peut augmenter la charge de travail et les difficultés à se déconnecter. L’utilisation d’outils de connexion à distance peut également potentiellement conduire à un contrôle du collaborateur. L’enjeu d’autonomie et de flexibilité est tel qu’il invite à repenser l’organisation du travail et la relation managériale. La mobilité accrue et la pratique des missions à distance nécessitent de réinventer la notion de contrôle du travail. En situation de télétravail, l’absence physique du salarié peut ainsi soulever des questionnements managériaux. L’autonomie est souvent valorisée comme une source d’efficacité organisationnelle, et renvoie communément à l’idée de capacité d’initiatives, de discernement, d’auto-organisation, voire de « liberté » (Everaere, 2007 : 46). Un rapport de 2017 révèle les effets positifs du télétravail et notamment une plus grande autonomie en matière de temps de travail, un meilleur équilibre général entre travail et vie personnelle. L’étude 2017 de l’ANDRH qui visait à préparer la concertation sur le télétravail a révélé une pratique formalisée seulement à 29 % par des accords collectifs. Dans les entreprises de 50 à 300 salariés, un accord collectif avait été signé dans 26 % des cas et dans 40 % des cas dans les entreprises de plus de 300 salariés…

Français

Les ordonnances du 22 septembre 2017 relatives à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail, ratifiées par la loi 2018-217 du 29 mars 2018 ont réformé le télétravail. Désormais le télétravail peut être mis en place par « tout moyen », la signature d’un accord d’entreprise ou d’une charte sont facultatifs. Les entreprises ayant mis en place le télétravail au moyen d’un accord collectif ou d’une charte sont cependant majoritaires (2019, étude ANDRH). Il semble alors légitime de s’interroger sur le rôle de ces accords collectifs. Ces accords formalisent les droits et devoirs du télétravailleur et de l’employeur. Ce travail de recherche s’interroge sur l’influence d’un accord d’entreprise sur la prévention des risques de sur-connexion, d’augmentation de charge de travail, ainsi que sur la modification du rapport autonomie/contrôle.
La partie empirique repose sur une analyse de contenu de 5 accords d’entreprise dans le secteur bancaire et d’entretiens réalisés auprès de 16 collaborateurs du secteur bancaire. L’argument principal de cette contribution est que la signature d’un accord, crée un cadre normatif concourant à rassurer les collaborateurs et affirmer leurs droits et devoirs en assurant une prévention des risques liés à une sur-connexion ou une surcharge de travail, en modifiant le rapport autonomie/contrôle. L’accord permet de développer un cadre protecteur et contribue à une sécurisation de la relation d’emploi.

  • télétravail
  • sur-connexion
  • contrôle
  • autonomie
  • accords d’entreprise
English

How do companies agreements prevent remote work risks?

The 2017 french laws deal with the implementation of telework. Now the signature of a business agreement is no longer mandatory. It seems legitimate then to question the interest in negotiating such an agreement for the deployment of telework. The article questions the influence of a company agreement on control risks, lack of disconnection and increased workload, and the impact on autonomy. The empirical part is based on an analysis of the content of 5 collective agreements and 16 interviews. The main argument of this article is that signing an agreement, creates a normative framework that helps to reassure employees, to assert their rights and duties. The perception of autonomy and control, on the other hand, depends more on the managerial relationship. The employees themselves develop a form of self-control. The agreement helps to develop a protective framework.

  • telework
  • connection
  • control
  • autonomy
  • company agreements
Caroline Diard
Professeur associé en Management des Ressources Humaines et Droit
OCRE
EDC Paris Business School
70 Galerie des damiers
92400 Courbevoie
Nicolas Dufour
Docteur en gestion, Professeur affilié, Paris School of Business, Risk Manager secteur assurance
59 rue nationale
75013 Paris
Il vous reste à lire 95 % de cet article.
Acheter cet article 12,00€ 13 pages, format électronique
(html et pdf)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autre option
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 27/04/2021
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour ESKA © ESKA. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...