Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue du MAUSS

2015/1 (n° 45)


ALERTES EMAIL - REVUE Revue du MAUSS

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 341 - 353 Article suivant

Résumé

Français

Le livre de l’économiste australien Steve Keen, L’Imposture économique, vient d’être traduit en français. Il offre un panorama synthétique de la critique méthodologique que l’on peut faire de la théorie néoclassique. D’abord, il déconstruit tous les fondements de celle-ci : loi de l’offre et de la demande, concurrence parfaite, répartition des revenus à la productivité marginale, etc. Ensuite, l’auteur examine pourquoi la théorie néoclassique est incapable d’expliquer et, a fortiori, de prévoir les crises. À la racine de cette incapacité, il y a l’incompréhension du phénomène monétaire. Keen propose alors une interprétation s’inscrivant dans le sillage de Marx, Keynes et surtout Minsky pour saisir l’origine de la crise actuelle, déclenchée par l’emballement du crédit organisé par une finance débridée, et ayant entraîné une « Grande récession ». Un livre remarquable, malgré une relative faiblesse pour intégrer économie et rapports sociaux.

English

Behind Economic ‘Science’’s Imposture lies Capitalism's ImpasseAustralian economist Steve Keen's book Debunking Economics has just been translated in French. It offers a synthetic panorama of the methodological critique one can address to neoclassical theory. First, the book deconstructs the foundations of the latter: law of offer and demand, perfect competition, revenue distribution, marginal productivity etc. The author then examines why neoclassical theory is incapable of explaining – and a fortiori of predicting – crises. At the root of this incapacity lies a misunderstanding of the monetary phenomenon. Keen proposes an interpretation in the lineage of Marx, Keynes and especially Minsky to seize the origins of the present crisis as produced by the running out of control of the credit system organized by an unbridled financial sector resulting in a ‘Great Recession.’ It is a remarkable book, notwithstanding a relative weakness in integrating the economy and social relations.

Plan de l'article

  1. 1. La déconstruction de la « science » économique officielle
    1. La « loi » de l’offre et de la demande n’est pas une loi
    2. Pas de théorie de la production, donc pas de théorie de la répartition
  2. 2. L’impensable crise dans la théorie dominante
    1. Une épistémologie hors-sol
    2. Le capitalisme est une économie monétaire
  3. 3. Où sont passés les rapports sociaux de production ?
    1. Quel lien y a-t-il entre la production et la finance capitalistes ?
    2. L’économie politique mal traitée
    3. Marx, mode mineur…
    4. Derrière l’imposture de la « science » économique…
© 2010-2017 Cairn.info