CAIRN.INFO : Chercher, repérer, avancer.

La société wallisienne connaît depuis de nombreuses années une crise politique profonde. Déclenchée, en apparence, par un conflit dynastique surgi entre partisans de la révocation du roi et partisans de son maintien dans sa fonction, ce conflit va peu à peu se généraliser jusqu’à devenir une crise du pouvoir politique dans son ensemble. En 2005, le conflit dynastique avait atteint une situation critique : occupation de l’aéroport, barricades, envoi par la France de deux pelotons de gendarmerie. Il paraît se calmer par la suite avant d’entrer de nouveau dans une phase conflictuelle aiguë avec un événement tout récent et complètement inédit, la nomination de deux chefferies distinctes et concurrentes (mars‑avril 2016) et l’intronisation de deux rois.
Cette crise politique va toucher toutes les institutions wallisiennes, celles héritées de la colonisation française comme celles qui relèvent de la gestion coutumière wallisienne. L’institution judiciaire wallisienne relevant simultanément de l’une et de l’autre comme on le verra, va se trouver tout particulièrement mobilisée à cette occasion. Cependant, cette mobilisation de l’institution judiciaire par les Wallisiens eux‑mêmes doit être interprétée non comme un simple effet collatéral du conflit dynastique mais comme l’un des éléments moteurs d’une crise politique majeure. Si l’on élargit en effet le cadre historique de l’analyse en amont des événements associés au conflit dynastique wallisien, on découvre que la décennie 1990 est émaillée d’une série d’« affaires judiciaires » inédites puisqu’on y voit des Wallisiens assigner d’autres Wallisiens, y compris des chefs coutumiers, non pas devant la justice coutumière mais devant la justice républicaine…

Français

À Wallis, en 1998, le conseil territorial des Femmes dépose une plainte auprès de la justice républicaine française contre sa présidente, accusée de détournement de fonds publics. L’accusée qui ne répondait pas aux convocations de la procureure se réfugia chez le roi et se plaça sous sa protection et sous celle de la juridiction coutumière. Une crise du pouvoir politique fut ainsi déclenchée à partir d’un conflit de compétence entre la manière coutumière de penser et d’administrer la justice et la procédure judiciaire suivie par l’administration française. L’étude de cas présentée ici constitue un exemple symptomatique des transformations de la vie politico‑judiciaire de Wallis depuis la fin du xx e siècle.

Mots-clés

  • justice 
  • droit commun/droit particulier 
  • chefferie 
  • coutume 
  • collectivité d’outre‑mer 
  • histoire coloniale
Deutsch

Gewohnheitsrecht und republikanisches Recht in den französischen Überseegebieten (Wallis und Futuna)

In Wallis zeigte der territoriale Frauenrat im Jahr 1998 seine Vorsitzende bei der französischen Justiz an. Sie wurde der Veruntreuung von öffentlichen Geldern beschuldigt. Die Angeklagte kam den Vorladungen des Staatsanwalts nicht nach und suchte Zuflucht beim König, der sie auf Basis des Gebrauchsrechts schützte. So wurde eine politische Machtkrise auf Grund eines Kompetenzkonflikts zwischen einer auf dem Brauch basierenden Art die Justiz zu denken und auszuführen und den juristischen Regeln der französischen Verwaltung ausgelöst. Die Fallstudie stellt ein symptomatisches Beispiel für die Transformationen des politisch‑rechtlichen Lebens in Wallis seit Ende des 20. Jahrhunderts dar. 

Stichwörter

  • Recht
  • Gemeinschaftsrecht und individuelles Recht
  • Stamm
  • Brauch
  • Überseegebiete
  • Kolonialgeschichte
Español

Derecho consuetudinario y ley republicana en una colectividad francesa de ultramar (Wallis‑et‑Futuna) 

En Wallis, en 1998, el Consejo Territorial de Mujeres presenta una queja ante la justicia republicana francesa en contra de su presidenta, acusada de malversación de fondos públicos. La acusada, que no respondía a las convocatorias de la fiscalía, se refugió en casa del rey y se colocó bajo su protección, y bajo la de la jurisdicción consuetudinaria. Así, se puso en marcha una crisis del poder político, a partir de un conflicto de competencia entre el modo consuetudinario de pensar y administrar la justicia, y el procedimiento judicial seguido por la administración francesa. El estudio de caso presentado aquí constituye un ejemplo sintomático de las transformaciones de la vida política y judicial de Wallis desde finales del siglo xx.

Palabras claves

  • Justicia
  • Derecho común/derecho particular
  • Cacicazgo
  • Derecho consuetudinario
  • Colectividad de ultramar
  • Historia colonial
Françoise Douaire‑Marsaudon
Ancienne directrice de recherche cnrs
francoise.douaire@orange.fr
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
cet article est en accès conditionnel
Acheter cet article 5,00€ 12 pages, format électronique
(HTML et PDF)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autres options
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Abonné(e) à la revue ? done Activez votre accès
Mis en ligne sur Cairn.info le 25/01/2018
https://doi.org/10.3917/ethn.181.0081
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Presses Universitaires de France © Presses Universitaires de France. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...