Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Revue européenne des sciences sociales

2015/1 (53-1)

  • Pages : 340
  • Affiliation : Revue affiliée à OpenEdition

  • Éditeur : Librairie Droz

ALERTES EMAIL - REVUE Revue européenne des sciences sociales

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 199 - 225 Article suivant

Résumé

Français

L’objectif de cet article est double. D’une part, il vise à identifier une interprétation éthique de la neutralité axiologique, et non de réduire ce critère à des considérations épistémologiques comme la distinction entre faits et valeurs. On peut, en effet, interpréter le critère de neutralité axiologique comme un mécanisme visant à défendre l’autonomie des différents membres de la communauté universitaire. D’autre part, cet article entend utiliser cette interprétation éthique pour répondre aux critiques contemporaines de la neutralité axiologique. Amartya Sen et Hilary Putnam ont proposé des critiques pertinentes de la neutralité axiologique, en réfléchissant sur les conditions d’objectivité du discours éthique et politique. Au terme de cette analyse, nous proposerons une conception publique de la science, qui répond à l’impératif éthique de neutralité en sciences sociales, ainsi qu’au programme de recherche amorcé par Sen et Putnam. L’examen critique et public de la science est ce qui permet de respecter tant l’exigence de neutralité chez Weber que la demande d’une science renouvelée chez Sen et Putnam.

Mots-clés (fr)

  • autonomie
  • concepts éthiques denses
  • objectivité
  • neutralité axiologique

English

Rethinking the axiological neutrality : objectivity, autonomy and public deliberationThis article has two goals. My first objective is to understand axiological neutrality, not as an epistemological requirement, but rather as an ethical requirement. Weber claims that it would be contrary to the principle of autonomy to allow the professor to influence and convince students, in a biased manner, as well as to adhere to certain normative themes. Based on this interpretation, my second objective is to answer contemporary criticism of axiological neutrality. Amartya Sen and Hilary Putnam reject the so-called subjectivity of values and, by doing this, defend an enriched view of science where ethical values are present. To answer Sen and Putnam’s arguments, I defend a public conception of science. From this point of view, I respect both the requirement of a value-free science and the new model of science presented by Sen and Putnam. A public conception of science makes sure that all conditions are present so that a normative discussion truly results in objectivity.

Mots-clés (en)

  • autonomy
  • axiological neutrality
  • objectivity
  • thick ethical concepts

Plan de l'article

  1. 1. Deux interprétations de la neutralité axiologique
    1. 1.1. Un bref retour sur l’interprétation straussienne de la neutralité axiologique
    2. 1.2. La neutralité axiologique comprise comme un idéal éducationnel
    3. 1.3. Neutralité et fonction : une interprétation kantienne du critère wébérien
  2. 2. Hilary Putnam, Amartya Sen, et les sciences sociales normatives
    1. 2.1. Putnam et la réfutation de la dichotomie fait/valeur
    2. 2.2. Sen, les capabilités et la valeur de la science
  3. 3. Peut-on concilier la neutralité axiologique aux objectifs de Sen et Putnam ?
    1. 3.1. Une illustration emblématique de ce que doit signifier une science publique
  4. Conclusion
© 2010-2018 Cairn.info
Chargement
Connexion en cours. Veuillez patienter...