Accueil Revue Numéro

Sommaire

Page 3 à 3

Résumé

Prologue

Page 23 à 50

Le pouvoir hiérarchique, une organisation sans emprise comportementale ?

L’organisation moderne a besoin d’ordre qu’elle organise sans avoir recours à l’emprise archaïque. C’est pourquoi, le pouvoir doit répondre à des critères de pertinence, de légitimité et fait l’objet d’une régulation permanente d’un échelon à l’autre
Page 51 à 67

Quand l’emprise comportementale s’appuie sur l’ambiguïté du sens

De l’ambiguïté du « sens » au « sensemaking » comme processus polysémique

Chapitre 1 : L’emprise sorcellaire

Page 69 à 88

L’emprise sorcellaire en Afrique

Pouvoir et sorcellerie dans l’organisation en Afrique : une perspective interculturelle

Chapitre 2 : L’emprise religieuse

Page 89 à 123

Pasteur, imam, prêtre et rabbin

Un style de leadership et un exercice de l’autorité pas tout à fait comme celui des autres managers

Chapitre 3 : L’emprise spirituelle

Page 125 à 148

Le retour de la spiritualité

De quelle manière la Responsabilité Sociale de l’Entreprise exprime-t-elle un retour hyper moderne du vieux concept de spiritualité au sein du milieu du travail ?
Page 149 à 170

Appuyer la formation sur la spiritualité

Le modèle des trois R : Reconnaitre, Réfléchir, Réincarner

Chapitre 4 : Les outils organisationnels de lutte contre l’emprise comportementale

Page 171 à 194

La lutte contre l’emprise des pièges de l’intersubjectivité

L’interaction entre deux activités psychiques appuyées sur le narcissisme des petites différences, fabrique un interstice qui devient le lieu de la décharge. Étude du cas de l’accomplissement de la décision stratégique au sein d’un consortium coopératif
Page 195 à 210

Développer la formation professionnelle

Le cas des Directions d’Établissement de la Poste française
Page 211 à 234

Développer l’identité professionnelle

Utilisateurs et identités en Management des Systèmes d’Information : étude exploratoire dans deux entreprises industrielles en restructuration
Page 235 à 254

Malgré l’effondrement du sens dans les organisations, échapper à l’emprise comportementale grâce à la résilience

Quelles sources de résilience ?

Chapitre 5 : Les constructions intellectuelles de lutte contre l’emprise comportementale

Confèrence
Page 255 à 261

Faire face au pouvoir formatif et « formatant » de la hiérarchie ou du savoir

L’éthique est l’autorisation inconditionnelle donnée au sujet à devenir « quelqu’un d’autre » dans un espace où le savoir, l’habileté, l’initiative et le respect de valeurs partagées font liberté et limites sans cesse à définir
Page 263 à 277

Une approche psychanalytique de la relation entre savoir et pouvoir dans l’entreprise

Page 279 à 292

Une approche nietzschéenne et hégélienne du pouvoir

Pouvoir des dirigeants et pouvoir des dirigés

Chapitre 6 : Le prix à payer quand on est sous emprise

Page 293 à 312

L’emprise du stress chez les cadres superieurs et intermediaires

Quelles différences ? Une approche par la théorie de la préservation des ressources
Page 313 à 332

Le suicide : faire face à l’emprise des media

Le cas des Suicides au travail

Épilogue

Page 333 à 363

Comprendre « ce qui se passe dans les organisations »

Grille de lecture à travers la pensée weickienne
Page 365 à 384

L’autonomie de décision dans les entreprises libérées de l’emprise organisationnelle

Une analyse des cas de Google et de la Favi

Fiche technique

Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels 2015/52 (Vol. XXI). 402 pages.
ISSN : 2262-8401
ISSN en ligne : 2430-3275
Lien : <http://www.cairn.info/revue-internationale-de-psychosociologie-de-gestion-des-comportements-organisationnels-2015-52.htm>

Télécharger au format RefMan/RIS (ZOTERO)
Télécharger au format ENW (ENDNOTE)
Exporter vers REFWORKS

© 2010-2017 Cairn.info