CAIRN.INFO : Chercher, repérer, avancer.

Slums, jhuggi-jhopri clusters, camps de squatters, empiètements, etc. ; slum clearance, nettoyage, épuration, éradication, expulsion, démolition, accaparement de terrain, évacuation, relocalisation, réinstallation, réhabilitation, opération de relogement : les désignations des quartiers d’habitat précaire illégaux des métropoles indiennes sont multiples ; le sont tout autant les désignations des interventions publiques qui visent ces quartiers et impliquent une forme d’expulsion. Cet article propose une réflexion sur ces désignations et catégorisations et leurs effets sur les politiques.
L’étiquetage n’est pas anodin ; il est consubstantiel à la construction du slum comme problème public. Alan Gilbert (2007) a dénoncé les dangers de l’utilisation du mot « slum », en raison de la confusion que ce terme entretient entre le problème physique lié à un habitat précaire, de mauvaise qualité, et les caractéristiques de ses habitants. Il montre comment la stigmatisation des habitants des slums encourage indirectement les démolitions et expulsions. Ananya Roy (2011), dans un article au titre évocateur de « Slumdog Cities », souligne également la tendance à criminaliser les « informalités subalternes » et la violence considérable du pouvoir étatique qui en résulte (ibid., p. 223). Notre article se situe dans la lignée de ces analyses. La thèse défendue est celle d’un effet de la qualification des slums sur le traitement qui en est fait. Elle s’inscrit dans l’approche de la construction des problèmes publics selon le modèle du « naming, blaming, claiming » (Felstine…

Français

À partir de recherches menées à Delhi, cet article propose une réflexion sur les désignations des quartiers d’habitat précaire illégaux – les slums – et les interventions-expulsions qui les visent. Les variations de perception et du vocabulaire autour de l’expulsion reflètent la position du locuteur (urbaniste, magistrat, activiste du droit au logement, habitant), ses registres de référence et la visée de ses discours. La thèse défendue est celle d’un effet de la catégorisation des slums et de leurs habitants sur le traitement qui en est fait. Nous montrons comment des catégorisations majoritairement disqualifiantes sont associées à des mises en accusation de situations irrégulières et de criminalisation, l’ensemble fondant des projets d’intervention. L’examen d’une opération de rénovation en cours dans un quartier précaire permet d’illustrer la manière dont les différents acteurs perçoivent et qualifient une même intervention et de souligner les divergences, y compris parmi les résidents. La partie conclusive replace les démolitions de slums dans le contexte plus large des transformations urbaines et des modes de gouvernance privilégiés.

Mots-clés

  • Bidonvilles 
  • Squatters 
  • Démolition 
  • Expulsion 
  • Opération de rénovation 
  • Désignation 
  • Catégorisation 
  • Gouvernance urbaine 
  • Delhi 
  • Inde
Véronique Dupont [1]
est directrice de recherches à l’Institut de recherche pour le développement, affectée au Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques (UMR CESSMA, université Paris Diderot/INALCO/IRD). Elle est membre associée du Centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud et du Centre for Policy Research de Delhi. Actuellement directrice adjointe du CESSMA (2014-2018), elle a dirigé le Centre de sciences humaines de New Delhi de 2003 à 2007. Ses recherches sur les villes en Inde portent notamment sur l’habitat précaire et les processus d’exclusion socio-spatiale. Ses publications récentes incluent The Politics of Slums in the Global South. Urban Informality in Brazil, India, South Africa and Peru (avec D. Jordhus-Lier, C. Sutherland et E. Braathen, 2016) et Urban Policies and the Right to the City in India (dirigé avec M.H. Zérah et St. Tawa Lama-Rewal, 2011).

Institut de recherche pour le développement (IRD), Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques (UMR CESSMA, Université Paris Diderot-INALCO-IRD)
veronique.dupont@ird.fr
  • [1]
    Cet article se fonde sur des recherches lancées dans le cadre de deux projets collectifs : (i) le projet SETUP (« Exclusion sociale, territoires et politiques urbaines. Une comparaison entre l’Inde et le Brésil ») financé par l’Agence nationale de la recherche de 2007 à 2010, et (ii) le projet Chance2Sustain (Urban chances, city growth and the sustainability challenge) financé par la Commission européenne (7e Programme-cadre pour la recherche et le développement) de 2010 à 2014. J’ai également bénéficié de soutiens institutionnels, logistiques et financiers de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), du Centre de sciences humaines de New Delhi et du Centre for Policy Research de Delhi. Les enquêtes sur le site de Kathputli Colony à Delhi ont été conduites en collaboration avec M. M. Shankare Gowda que je remercie pour son inestimable collaboration. Je tiens également à remercier Thomas Aguilera, Florence Bouillon, Martin Lamotte, Pierre Lascoumes, ainsi que les experts anonymes de la revue pour leurs commentaires et suggestions précieuses.
Dernière publication diffusée sur Cairn.info ou sur un portail partenaire
cet article est en accès conditionnel
Acheter le numéro 37,00€ 304 pages, papier + électronique
HTML et PDF (par article)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Acheter cet article 5,00€ 28 pages, électronique uniquement
HTML et PDF
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autres options
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Abonné(e) à la revue ? done Activez votre accès
Mis en ligne sur Cairn.info le 03/05/2018
https://doi.org/10.3917/anso.181.0039
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Presses Universitaires de France © Presses Universitaires de France. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...