CAIRN.INFO : Matières à réflexion

La question de la maltraitance de l’enfant révélée sur le corps entraîne dans les situations extrêmes un processus de séparation qui, de fait, vient protéger l’enfant. Comment, néanmoins, comprendre la souffrance psychique qui demeure ? Comment intégrer la composante de l’organisation familiale groupale dans la compréhension des phénomènes de violence ? Il convient de réfléchir à la façon de la mobiliser afin de créer des conditions favorables à un changement, étayées par les institutions chargées de la protection de l’enfance.
D’un point de vue historique, le corps de l’enfant et de l’adolescent est le sujet de la protection de l’enfance.
Pour rappel, en 1953, le radiologue et pédiatre américainSilverman décrit ce que l’on appelle le « syndrome de Frederic Silverman » (fractures multiples d’âges différents) qui vient objectiver la maltraitance. Ses travaux ont abouti à une publication en 1962 qui est à l’origine de l’obligation de signaler aux États-Unis.
Plus récemment, les recherches en neurobiologie montrent que les violences entraînent des changements biologiques au niveau du cerveau. Des techniques sophistiquées d’irm détectent des traces dans les réseaux neuronaux qui permettent la communication entre les différentes zones du cerveau, mais aussi une réduction de l’amygdale, siège de la régulation de l’humeur, de la mémoire et de l’apprentissage. Mais la protection de l’enfance n’est pas qu’une question de diagnostic. Ici, le corps n’est pas que de chair et d’os et ne se laisse pas réduire à un objet…

Carole Roumégous
figure im1

Psychologue de l’enfant et de l’adolescent Thérapeute familiale psychanalytique
Présidente de l’Institut de recherche en clinique du lien
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
cet article est en accès conditionnel
Acheter cet article 3,00€ 6 pages, électronique uniquement
HTML et PDF
add_shopping_cart Ajouter au panier
S'abonner à Cairn Psy À partir de 18€ par mois Accédez en toute liberté aux revues de référence en psychologie En savoir plus
Autres options
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Déjà abonné(e) à Cairn Psy ? person_outline Connectez-vous
Déjà abonné(e) à cette revue ? done Activez votre accès
Mis en ligne sur Cairn.info le 27/05/2019
https://doi.org/10.3917/jdp.368.0030
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Martin Média © Martin Média. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...