Accueil Revue Numéro Résumé

Les Cahiers Sirice

2016/3 (N° 17)


ALERTES EMAIL - REVUE Les Cahiers Sirice

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 29 - 45 Article suivant

Premières lignes

La signature de l’armistice de Moudros le 30 octobre 1918 met officiellement fin à la guerre au Levant entre l’Empire ottoman et les puissances de l’Entente. Cependant, la Grande Guerre ne s’arrête pas au Proche-Orient : l’Empire ottoman connaît une chronologie du conflit décalée et plus étendue que l’Europe. La sortie de guerre est marquée par une guerre civile interne contre le pouvoir jugé responsable...

Plan de l'article

  1. Nouvelles normes, pratiques et acteurs du temps de paix
    1. Les intérêts stratégiques des vainqueurs au Levant
    2. Des négociations de paix sous contrainte
    3. Redessiner la frontière, de Sèvres (10 août 1920) à Lausanne (24 juillet 1923)
  2. La guerre continuée, la guerre recommencée : une nouvelle réalité contestée
    1. Fractures d’avant-guerre et nouvelles ruptures concourent à la prolongation de la violence
    2. Acteurs, organisation, moyens de la résistance
    3. Le maintien de la violence sur la frontière
  3. D’une guerre à l’autre : de quel type de guerre s’agit-il ?
    1. Un épisode de la guerre de libération nationale turque ?
    2. Un événement fondateur de la conscience nationale syrienne ?
    3. Une guerre coloniale ?

Accéder à cet article
© 2010-2017 Cairn.info