Accueil Revue Numéro

Présentation

L'insécurité et le sentiment de menace catastrophique, à l'échelle individuelle ou collective, s'amplifient. Ils semblent liés à l'effacement des cadres de pensée et des repères auparavant fixés par les religions, les idéologies et les cultures, ainsi qu'au processus de mondialisation. A une plus grande liberté, au plus d'autonomie du sujet sommé de construire et de renouveler par lui-même le sens, aux prouesses technologiques se prenant pour fin, répondent souvent désarroi, repli ou agressivité. On assiste à un double mouvement, d'une part, individus et collectifs, à la fois désemparés et exigeants, requièrent comme un dû, protection et réparations et veulent identifier des responsables de leurs malheurs ; d'autre part, la sensibilité aux droits et la reconnaissance des atteintes qui y sont portées s'affinent, instaurant une plus grande vigilance à leur respect. Les sociétés modernes, sous couvert de facilitation du bien-être, d'enrichissement de la communication et de l'information, fabriquent et imposent un imaginaire virtuel, sur papier glacé, vidant la relation de sens tout en prétendant masquer la violence qu'elles génèrent. Bien que certains cherchent les moyens d'affronter contradictions et incertitudes, pour beaucoup le sens s'effrite, le symbolique devient inaccessible ; les rapports marchands assèchent la pensée complexe et la réflexion critique. Les rapports sociaux s’enferment entre principe de précaution, garantie d’assurances, évaluation des dommages qui entravent initiative et autonomie. Ce sont là les paradoxes de la démocratie compromise avec l'économique et la technologie. Nous nous proposons, dans ce numéro, d'analyser ces dynamiques paradoxales dans leur complexité, selon les différents registres, psychologiques, sociologiques, économiques, politiques, juridiques… qui s'y rencontrent, et d'interroger à leur lumière les démarches et les pratiques qui se trouvent impliquées.


Sommaire

Page 7 à 8

Éditorial

L'angoisse du risque et les paradoxes de la responsabilité

Page 9 à 10

Introduction

Page 11 à 19

De la responsabilité tragique à l'engagement contemporain

Page 21 à 32

Le malheur et la réparation

Page 33 à 45

L'imaginaire économiciste et la question du sens

Page 47 à 58

Le psychosociologue face aux enjeux de la responsabilité

Page 59 à 65

La responsabilité : vers une radicale modération

Page 67 à 89

Penser la violence

Page 91 à 106

Le pari du métier face à l'anomie

Page 107 à 116

Le couple victimisation-pénalisation

Hommages

Page 117 à 118

Hommage à Guy Palmade

Débat

Page 119 à 130

Significations et enjeux de la révolte de novembre 2005 des jeunes des quartiers défavorisés

Études

Page 131 à 150

Quand gruger autrui est le modèle

Page 151 à 164

Les groupes dans l'enseignement de la gestion. Ce qu'ils nous ont fait apprendre

Page 165 à 178

La révolution sexuelle « originaire » : de la tentation de l'inceste à l'ascétisme

Page 179 à 186

Le modèle américain de la violence. Réflexions sur le film Bowling for Columbine

Page 187 à 200

Le mythe du « lien du sang » : une interprétation psychosociale de l'identité ethnique

Page 201 à 208

Quand les chamans faisaient voler leurs âmes sous la glace

Comptes rendus d'ouvrages

Page 209 à 218

Comptes rendus d'ouvrages

Fiche technique

Nouvelle revue de psychosociologie 2006/2 (no 2). 226 pages.
ISSN : 1951-9532
ISSN en ligne : 1961-8697
ISBN : 9782749206479
Lien : <http://www.cairn.info/revue-nouvelle-revue-de-psychosociologie-2006-2.htm>

Télécharger au format RefMan/RIS (ZOTERO)
Télécharger au format ENW (ENDNOTE)
Exporter vers REFWORKS

© 2010-2017 Cairn.info