CAIRN.INFO : Chercher, repérer, avancer.

Nous présentons une démarche partenariale institutionnalisée qui a cours au Service aux collectivités de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis près de quarante ans, où s’est rapidement développé un volet féministe. À l’heure où la recherche partenariale tous azimuts gagne en popularité dans le monde universitaire, l’approche développée au Service valorise une conception du partenariat dans laquelle la production des connaissances scientifiques est partagée avec des groupes de femmes riches de savoirs, porteurs de besoins collectifs et de changement social. Ce texte souligne de façon succincte le contexte d’origine de l’approche et ses liens avec l’analyse féministe. Il présente les dimensions clés du cadre institutionnel mis en place pour soutenir les partenariats entre professeur·e·s et groupes sociaux et leur intérêt pour les initiatives féministes. Un projet visant à accentuer la prévention des agressions à caractère sexuel en contexte scolaire sert ensuite d’illustration concrète. Puis notre réflexion dégage des enjeux et éléments de conflictualité inhérents à une pratique partenariale féministe qui bouscule les rôles et les pouvoirs traditionnels en recherche.
Dans le Québec contestataire des années 1970, le féminisme radical démystifie l’égalité formelle et revendique une redéfinition structurelle des réalités sociales à partir du vécu des femmes. Les militantes questionnent les idéologies et les théories presque exclusivement masculines de l’institution universitaire, qui produisent et perpétuent des idées justifiant l’oppression des femmes (Kurtzman, 1999 ; Descarries, 2016)…

Français

Cet article présente une démarche partenariale institutionnalisée qui a cours au Service aux collectivités de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis près de quarante ans, où s’est rapidement développé un volet féministe. À l’heure où la recherche partenariale, sous toutes ses formes, gagne en popularité dans le monde universitaire, l’approche du Service valorise une conception du partenariat dans laquelle la production des connaissances scientifiques est partagée avec des groupes de femmes riches de savoirs, porteurs de besoins collectifs et de changement social. L’article met en perspective le contexte à l’origine de l’approche et ses liens avec l’analyse féministe. Il présente les dimensions clés du cadre institutionnel mis en place pour soutenir les partenariats entre professeur·e·s et groupes sociaux et leur intérêt pour les initiatives féministes. Un projet visant à accentuer la prévention des agressions à caractère sexuel en contexte scolaire sert ensuite d’illustration concrète de l’approche. Puis la réflexion dégage des enjeux et des éléments de conflictualité inhérents à une pratique partenariale féministe qui bouscule les rôles et les pouvoirs traditionnels en recherche.

Lyne Kurtzman
Lyne Kurtzman est responsable du Protocole UQAM/Relais-femmes au Service aux collectivités de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle a développé une expertise dans la conduite de partenariats de formation et de recherche entre universitaires et groupes de femmes et communautaires. Titulaire d’une maîtrise en psychosociologie des communications, ses domaines de recherche sont la traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle, l’analyse différenciée selon les sexes et la recherche-action. Elle a notamment publié des articles sur la recherche partenariale féministe, sous l’angle particulier des enjeux éthiques.
Service aux collectivités de l’UQAM, C.P. 8888, succ. Centre-Ville, Montréal (Québec), Canada H3C 3P8.
Ève-Marie Lampron
Ève-Marie Lampron est agente de développement au Protocole UQAM/Relais-femmes du Service aux collectivités de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et professeure associée à l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) de la même institution. Titulaire d’un doctorat en histoire, ses recherches et travaux portent sur les réseaux (proto)féministes et les relations entre femmes auteures (XVIIIe-XIXe siècles), sur différentes formes de violences subies par les femmes, de même que sur les pédagogies féministes et des féminismes.
Service aux collectivités de l’UQAM, C.P. 8888, succ. Centre-Ville, Montréal (Québec), Canada H3C 3P8.
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
cet article est en accès conditionnel
Acheter le numéro 25,00€ 160 pages, papier + électronique
HTML et PDF (par article)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Acheter cet article 5,00€ 16 pages, électronique uniquement
HTML et PDF
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autre option
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 29/11/2018
https://doi.org/10.3917/nqf.372.0014
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Editions Antipodes © Editions Antipodes. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...