Accueil Revue Numéro Résumé

Politique étrangère

2014/2 (Eté)


ALERTES EMAIL - REVUE Politique étrangère

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 51 - 61 Article suivant

Résumé

Français

Très minoritaires dans le pays et très divisés, les Kurdes de Syrie ont néanmoins pu gagner, à la faveur de la guerre civile, une relative autonomie dans leur espace du Nord. Les complexes recompositions régionales, les incessantes rivalités entre partis kurdes n’empêchent pas un relatif rapprochement entre les divers espaces kurdes, éclatés entre Turquie, Syrie, Irak. Mais la question kurde demeure marginalisée dans les processus politiques qui tentent de mettre fin au conflit syrien.
politique étrangère

Mots clés

  • Kurdes
  • Syrie
  • Kurdistan irakien
  • Turquie

English

The Paradoxes of the Kurdish Spring in SyriaAlthough the Kurdish population in Syria forms a very small and highly divided minority, the Kurds nevertheless have managed, thanks to the civil war, to gain relative autonomy in Northern Syria. Complex regional restructuring and endless rivalries between Kurdish parties have not prevented a relative unification of the diverse Kurdish areas in Turkey, Syria, and Iraq. However, the Kurdish question remains marginalized in the political processes which are attempting to bring an end to the Syrian conflict.

Plan de l'article

  1. Turquie et Syrie : vieilles tensions, nouvelles dynamiques
  2. Une politique kurde qui ne dit pas son nom
  3. Vers un conflit intra-kurde ?
© 2010-2017 Cairn.info